Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Fermé depuis quatre mois, le Grand Aquarium de Saint-Malo espère rouvrir au plus vite

-
Par , France Bleu Armorique

Vidé de ses visiteurs depuis quatre mois, le Grand Aquarium de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) se prépare à rouvrir dès que possible. Un quart des salariés s'activent au quotidien pour prendre soin des 600 espèces marines.

Jojo, le merlu, n'a jamais vu une telle fermeture en vingt ans. Le Grand Aquarium de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) voit habituellement passer des centaines d'enfants lors des vacances d'hiver. Il est fermé depuis l'annonce du deuxième confinement. Son directeur, Philippe Vignaud, espère une réouverture prochainement. 

Une ambiance "triste à la longue"

Le temps semble s’y être arrêté en octobre dernier, comme en témoigne les affiches informant le public d’une "fermeture temporaire". Quatre mois plus tard, l'atmosphère est pesante pour Philippe Vignaud, le directeur. "On entre dans le hall d’entrée, il n’y a personne, pas de musique et quand on déambule dans l’aquarium c’est une ambiance inhabituelle qui, à la longue, est triste."

Philippe Vignaud est également le directeur du parc d'attractions Cobac Parc, entre Rennes et Saint-Malo, lui aussi fermé.
Philippe Vignaud est également le directeur du parc d'attractions Cobac Parc, entre Rennes et Saint-Malo, lui aussi fermé. © Radio France - Maxime Glorieux

Pourtant, derrière les aquariums, en coulisses, les techniciens s’activent depuis près de quatre mois pour prendre soin des 600 espèces marines au quotidien. 25% des effectifs restent à temps complet. Seul relâchement autorisé par la direction : l'absence de nettoyage des vitres, qui ont commencé à verdir avec la mousse.

Prêt à accueillir les visiteurs sous quelques jours 

En parallèle, des travaux sont réalisés, comme dans le hall du Nautibus, vide, qui résonne. "On profite du confinement prolongé pour faire des interventions de maintenance qu’on n'aurait pas eu le temps de faire en temps normal", explique le directeur. 

Des travaux de maintenance sont réalisés, comme dans l'entrée de l'attraction Le Nautibus.
Des travaux de maintenance sont réalisés, comme dans l'entrée de l'attraction Le Nautibus. © Radio France - Maxime Glorieux

Fin de la visite dans la boutique souvenirs, plongée dans l’obscurité. "Ça prend la poussière mais tout est prêt pour accueillir les visiteurs sous quelques jours, un petit coup de ménage et on est prêts", lance celui qui espère rouvrir au plus vite. Les équipes ont profité du deuxième confinement pour communiquer sur les coulisses de l'aquarium sur Facebook. 

Déjà 20% de billets en moins l'été dernier 

Il y a urgence : quatre mois de fermeture, c’est quatre mois sans aucun billet vendu. "Les animaux sont là, la technique aussi, le chauffage la climatisation, la nourriture... Toutes ces charges courent mais malheureusement on n’a pas de recette en face", analyse Philippe Vignaud. L’été dernier, le Grand Aquarium de Saint-Malo a déjà subi une baisse de 20% de sa billetterie avec une jauge sanitaire réduite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess