Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Installé en Bretagne, Paul Ecole écrit des tubes pour Calogero, Patrick Bruel et Christophe Maé

Paul Ecole est auteur de chansons. En l'espace de six ans il s'est fait une petite notoriété dans la chanson française en écrivant plusieurs tubes pour Calogero, Patrick Bruel, Christophe Maé ou encore Jenifer.

Paul Ecole devant son piano et les trophées reçues pour les ventes d'album de Calogero et Christophe Maé.
Paul Ecole devant son piano et les trophées reçues pour les ventes d'album de Calogero et Christophe Maé. © Radio France - Benjamin Fontaine

Pleurtuit, France

La Bretagne abrite des talents. Il y a quatre ans, après avoir passé de nombreux étés sur la côte malouine, Paul Ecole et sa compagne ont décidé de poser leurs valises à Pleurtuit (Ille-et-Vilaine). C'est dans une maison coquette que le quadragénaire au physique de jeune premier compose les tubes musicaux qui se retrouvent dans vos oreilles et sur l'antenne de France Bleu.

Paul Ecole nous parle de son travail d'auteur.

Après avoir été brancardier, garçon de piscine, après avoir travaillé pour Pôle Emploi, Paul Ecole (c'est un pseudo) est devenu auteur professionnel. "Depuis que je suis petit j'ai toujours écrit. Il y avait une machine à écrire sur laquelle j'aimais taper des textes. J'ai rédigé des petites histoires, puis des nouvelles et des textes de chansons."

Son bac ES en poche, Paul suit des études de Droit puis de musicologie. Pianiste et guitariste il monte plusieurs formations avec des amis et joue dans les bars parisiens. Au début des années 2010, il est alors repéré par le rappeur Oxmo Puccino qui le pousse un peu plus tard vers la maison d'édition Warner. "On est en 2013 et très vite dès 2014, on me fait savoir que Calogero cherche des textes. Je vais écrire "Les feux d'artifices" et ça va lui plaire. A partir de là on n'a pas cessé de travailler ensemble."

Paul et Calogero sont connectés. "C'est presque de la télépathie. Il a lui-même dit que l'on se ressemblait beaucoup. Nous travaillons essentiellement en échangeant des mails ou des textos. Nous sommes assez réservés tous les deux et lorsque nous nous voyons nous nous parlons peu. J'arrive assez facilement à me mettre dans sa tête. En revanche, avec Christophe (Maé) le travail est plus long car nous sommes plus différents mais c'est aussi très plaisant." 

Le succès avec l'album "L'attrape-rêves"

Sa collaboration avec Christophe Maé démarre sur l'album "L'attrape-rêves" vendu à plus de 300.000 exemplaires en France. Paul Ecole écrit neuf des dix chansons de l'album dont le célèbre "Il est où le bonheur" multidiffusé en radio. "A chaque fois que j'entends un de mes titres en radio ça me fait drôle et parfois je me dis qu'on aurait pu changer tel mot ou telle phrase. Ce qui est encore plus étrange ce sont les messages envoyés par des inconnus pour me dire qu'ils ont aimé ma chanson et qu'elle a été jouée à leur mariage ou à un enterrement. C'est très touchant." Le Breton d'adoption a aussi signé le dernier titre de Christophe Maé "Les gens".

Entre temps, Paul Ecole signe "Stand up" et "Héros" sur le dernier album de Patrick Bruel. Il écrit aussi pour Patricia Kaas et Jenifer. Un projet est en cours avec Julien Clerc. "C'est impressionnant d'écrire pour lui quand on réfléchit à tous les grands auteurs qu'il a pu avoir." Son rêve ? "Ecrire pour Alain Souchon ou que Laurent Voulzy m'appelle. J'aimerais bien écrire pour un rappeur. J'apprécie beaucoup Orelsan."

Le jeune papa puise son inspiration dans le quotidien, en observant, en marchant. "Je note beaucoup de phrases et d'idées que j'exploite ensuite. J'aime bien les mots d'enfants par exemple. J'ai le sentiment qu'on peut tout raconter, ça dépend de l'angle que l'on choisit et de la façon dont on aborde les choses. Ce dont je suis sûr c'est qu'une chanson ça peut changer une journée !"

"Une chanson ça peut changer une journée !" - Paul Ecole

Choix de la station

France Bleu