Culture – Loisirs

VIDÉO - La Cinémathèque de Bourgogne est de retour à Dijon avec ses collections

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne dimanche 2 juillet 2017 à 19:46

Tout reste à faire dans les nouveaux locaux du 27 rue Parmentier à Dijon.
Tout reste à faire dans les nouveaux locaux du 27 rue Parmentier à Dijon. © Radio France - Marion Bargiacchi

La Cinémathèque de Bourgogne a retrouvé des locaux à Dijon. 400 m² près de la place de la République propices pour déballer ses collections et permettre aux bourguignons de s'emparer de leur patrimoine audiovisuel. Elle y organise une réunion d'information le lundi 3 juillet à 19 heures.

La Cinémathèque de Bourgogne revient de loin. Elle reprend ses quartiers à Dijon. L'association a trouvé de nouveaux locaux au 27 rue Parmentier, non loin de la place de la République. Une installation rendue possible grâce à un généreux mécène. Il offre les deux premiers mois et demi de loyers du local soit 7500 euros.

Un lieu d'échange pour tous les Dijonnais

Les locaux, jadis occupés par l'association Céméa Bourgogne sont déjà équipés en mobilier. Ils doivent permettre d'installer rapidement les collections d'après Nicolas Petiot, le secrétaire général de la Cinémathèque de Bourgogne "Ce lieu est crédible. 400 m² ce n'est pas un paquebot. On va pouvoir proposer aux gens de numériser leurs films, on va pouvoir leur proposer des formations pour le montage, on va pouvoir déballer notre bibliothèque, ouvrir un espace chercheur. Ce lieu, il est pensé comme un espace d'échanges."

Le travail de numérisation des vieux films locaux doit continuer encore et encore pour Nicolas Petiot. "On conserve les archives de la CARSAT de Bourgogne, on travaille sur les archives provoquées avec Saint-Apollinaire, sur la conservation de la mémoire avec la maison de retraite Saint Philibert à Dijon."

"Les collections sont sauvées" pour Nicolas Petiot. - Radio France
"Les collections sont sauvées" pour Nicolas Petiot. © Radio France - Marion Bargiacchi

Enfin, ce lieu va pouvoir devenir un lieu phare et on dit aux gens: emparez vous de ça !

Nicolas Petiot.

LES 3 IDÉES REÇUES SUR LA CINÉMATHÈQUE DE BOURGOGNE

La Cinémathèque a besoin de toutes les bonnes volontés

D'abord, les responsables de l'association veulent monter un financement participatif, un crowdfunding "On a trois mois pour réussir, c'est un défi pour nous, explique Sylvain Vereycken le président de l'association.

"Les gens peuvent bien sûr nous soutenir financièrement, mais ils peuvent aussi nous aider avec leur voiture, leur camion à déplacer nos collections vers ces nouveaux locaux (les collections ont du être transférées dans le Morvan en janvier dernier, NDLR). Ils peuvent aussi nous amener des objets en rapport avec le cinéma dont ils ne veulent plus : nous allons réorganiser une braderie comme nous l'avons fait à la Ferronerie.

LA CINÉMATHÈQUE DE BOURGOGNE PROLONGE SA BRADERIE DE SOUTIEN

L'opération à la Ferronerie nous a permis de collecter 3000 euros. Cela prouve qu'il y a une vraie adhésion."

Sylvain Vereycken

Il va falloir beaucoup de bonne volonté pour trier toutes les affaires laissées sur place par l'association Céméa. - Radio France
Il va falloir beaucoup de bonne volonté pour trier toutes les affaires laissées sur place par l'association Céméa. © Radio France - Marion Bargiacchi

Pour s'emparer du lieu, l'association pense même à monter une société coopérative et participative (SCOP). La Scop est une entreprise collective dont les associés sont majoritairement salariés.

La Cinémathèque appelle toutes les personnes curieuses à découvrir les lieux lors d'une réunion publique d’information le lundi 3 juillet à 19h00.

Plus d’informations : contact@cinemathequedebourgogne.fr

REPORTAGE | LA CINÉMATHÈQUE DE BOURGOGNE DE RETOUR À DIJON