Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - "La culture et le spectacle vivant privé sont en grand danger", Julien Lavergne, AZ Prod

-
Par , France Bleu Touraine

Alerte rouge sur nos grandes salles culturelles ! Au propre comme au figuré. Pour alerter sur la situation critique des entreprises du monde du spectacle et de l'événementiel, les principales salles de concert de Touraine sont illuminées en rouge à la tombée de la nuit jusqu'à vendredi.

Julien Lavergne, dirigeant d'AZ Prod et Multisceni
Julien Lavergne, dirigeant d'AZ Prod et Multisceni © Radio France

Pour en parler, France Bleu Touraine recevait ce mercredi matin Julien Lavergne,  le gérant d'AZ Prod et Multisceni

"On est dans une incertitude globale qui nous empêche de produire des spectacles. Nous, organisateurs privés, _nous avons besoin d'avoir 85% de remplissage pour pouvoir amortir nos frais de production_. Aujourd’hui, les faits montrent que c'est impossible de prendre le risque. Si on est en zone rouge par exemple, on retombe sur des jauges qui sont en moyenne à 60%".

On est à zéro de chiffre d'affaire aujourd'hui"

"Heureusement, nous pouvons compter sur le chômage partiel pour nos salariés permanents. Mais pour l'entreprise, qui a des charges qui tombent tous les jours, on est obligé de taper dans les fonds propres. Des fonds accumulés après dix années de saine gestion." 

Aujourd'hui, il y a une grosse colère. Ce n'est pas normal qu'on aille taper dans nos fonds propres parce qu'on est privé de notre liberté de travailler

_"Notre dette Covid va s'étaler entre 5 et 6 années. C'est à dire qu'_à partir du moment où on va pouvoir reprendre une activité normale on aura six ans à travailler pour rembourser notre dette. 

Il faut que nos frais fixes soient intégralement remboursés par l'Etat et qui couvrent la période de non-activité où on est privé de notre liberté de travailler. _Quant au PGE, le prêt garanti par l'Etat, c'est toxique_. Ces prêts devront être remboursés à partir d'avril 2021. Nous on aura pas repris l'activité. On sera en déficit permanent. Comment voulez-vous qu'on rembourse les banques si on n'a pas d'activité ? Ça va juste nous pousser plus vite vers la faillite" 

Y a un vrai danger pour la culture et le spectacle vivant privé"

Selon les syndicats professionnels du secteur, une entreprise sur deux est vraiment menacée de faillite à très court terme. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess