Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO | La première tapisserie dédiée à l'oeuvre de Tolkien présentée à Aubusson

vendredi 6 avril 2018 à 22:09 Par Marc Bertrand, France Bleu Creuse et France Bleu

La cité de la tapisserie d'Aubusson a présenté ce vendredi la première tapisserie inspirée d'un dessin de J.R.R. Tolkien, l'auteur du Seigneur des anneaux. C'est ce qu'on appelle la "tombée de métier", un moment très symbolique.

La présidente du département de la Creuse Valérie Simonet présente la tapisserie, inspirée d'un dessin de J.R.R. Tolkien.
La présidente du département de la Creuse Valérie Simonet présente la tapisserie, inspirée d'un dessin de J.R.R. Tolkien. © Radio France - Marc Bertrand

Aubusson, France

Bilbo le Hobbit a désormais sa tapisserie. La Cité de la tapisserie d'Aubusson a présenté vendredi une tapisserie inspirée d'un dessin de 1937 de J.R.R. Tolkien, l'auteur du Seigneur des Anneaux.

Le moment de la tombée de métier est un peu angoissant : jusque là on n'a jamais vu la tapisserie en entier !" - une des lisseuses

Neuf mètres carrés et 1750 heures de travail

Les lissiers l'ont décrochée du métier à tisser et déroulée pour la montrer au public, ce qu'on appelle la "tombée de métier". Un moment très fort pour les quatre lisseuses qui ont passé trois mois à tisser la tapisserie de neuf mètres carrés, soit 1750 heures de travail.

"Il y a un peu d'angoisse quand on va faire la tombée de métier, parce qu'on tisse la tapisserie à l'envers, et on l'enroule au fur et à mesure qu'on la fabrique. On peut jeter un oeil, mais on n'a jamais vu la tapisserie en entier", explique l'une d'entre elles, Patricia Bergeron.

Pour "tomber" la tapisserie du métier, il a fallu couper les fils appelés "fils de chaîne" qui la relient aux rouleaux du métier à tisser. Puis la pièce a été enroulée, et portée, à bout de bras, dans les escaliers du musée, jusqu'à l'amphithéâtre du rez-de-chaussée. Les lisseuses l'ont alors déroulée sous les yeux du public. 

On a pris la méthode des années 1930, car le dessin de Tolkien date de 1937. Le fort de cette technique, c'est d'avoir seulement des couleurs pures, ça peut paraître un peu simple de près, mais de loin on voit des nuances, comme le reflet des arbres dans l'eau" - Bruno Ythier

La méthode de réalisation a été spécialement modifiée pour coller à l'époque du dessin de J.R.R. Tolkien : "Le comité de tissage a pris le parti, qui n'est pas évident, d'utiliser une méthode ancienne avec des couleurs plus pures, de gros grains de tissage, alors qu'aujourd'hui on multiplie les teintes et les tons fondus", explique Bruno Ythier, le conservateur de la Cité de la Tapisserie. 

La BNF, Oxford et bientôt Los Angeles ?

C'est la première d'une série de 14 tapisseries (dont un tapis !) consacrées à l'oeuvre de JRR Tolkien. Pour Bruno Ytiers, le conservateur de la cité de la tapisserie, Tolkien est un moyen de faire connaître le musée à un nouveau public.

Avec Tolkien, on frappe un grand coup. Ce sont des milliers de fans à travers le monde qui vont connaître la Cité à travers cette tapisserie" - Bruno Ythier

La tapisserie est déjà visible dans l'amphithéâtre de la cité de la Tapisserie. Elle va être exposée dans le musée à partir de mercredi 11 avril. Et déjà la Bibliothèque nationale de France (BNF) à Paris veut en obtenir le prêt pour son expo sur J.R.R. Tolkien en 2019. Les musées d'Oxford, qui abrite les manuscrits de l'auteur, et le Getty de Los Angeles sont également intéressés !