Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Premier coup de pelle sur le chantier du futur centre aqualudique de Valence

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

C'est parti pour 18 mois de travaux sur le site de l'Epervière, au bord du Rhône. Le futur complexe aqualudique de Valence doit ouvrir en décembre 2019. Symboliquement, le maire de Valence a lancé ce jeudi la première phase de démolition.

C'est parti pour 18 mois de travaux sur le site de l'Epervière, où le future centre aqualudique doit ouvrir en décembre 2019.
C'est parti pour 18 mois de travaux sur le site de l'Epervière, où le future centre aqualudique doit ouvrir en décembre 2019. © Radio France - Elodie Vergelati

Valence, France

Premier coup de pelle sur le chantier du futur complexe aqualudique de Valence...Et pas par n'importe qui ! Symboliquement, c'est le maire de la ville et président de Valence Romans agglo, qui a lancé ce jeudi la première phase de démolition. Nicolas Daragon a même piloté une tractopelle et s'est attaqué à l'ancien bowling, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Ce bâtiment doit disparaître, tout comme l'ancien centre des congrès juste à côté. De la place, il en faut, et beaucoup! Le futur centre aquatique va s'étendre sur 3000 mètres carré. Implanté au bord du Rhône, sur le site de l'Epervière, il doit ouvrir en décembre 2019.  

Le gros oeuvre démarrera en septembre

La future étape, c'est le démarrage du gros oeuvre, prévu pour septembre. L'emplacement est singulier, on est au bord du Rhône, sur une zone inondable, pas question de bâcler les fondations. "On va couler des pieux très profondément dans le sol, pour bien soutenir le bâtiment", explique Fabrice Fatta, maître d'ouvrage de la société Espacéo qui va construire et exploiter le centre aqualudique pendant 25 ans. 

La construction du centre aqualudique se veut respectueuse de l'environnement, avec des matériaux recyclables et le recours à la géothermie. - Radio France
La construction du centre aqualudique se veut respectueuse de l'environnement, avec des matériaux recyclables et le recours à la géothermie. © Radio France - Elodie Vergelati

Cette situation géographique comporte tout de même un atout, notamment environnemental. "Sous nos pieds, il y a de l'eau, on va donc la puiser, la traiter et elle alimentera les bassins", détaille Fabrice Fatta. "On ira même plus loin puisqu'on va récupérer les calories conservées dans les nappes phréatiques pour chauffer l'eau des bassins", poursuit le maître d'ouvrage. C'est la technique de la géothermie

Bassins, toboggans, simulateur de glisse...un complexe gigantesque

Alors, à quoi va ressembler ce centre aqualudique? Il devrait y en avoir pour tous les goûts. À l'intérieur, un bassin de 25 mètres, une pataugeoire, deux toboggans, mais aussi un simulateur de glisse avec une vague artificielle pour surfer. À l'étage, ambiance zen, avec un espace balnéo (sauna, hammam) et une vue plongeante sur les montagnes de l'Ardèche. Enfin, à l'extérieur, un bassin nordique, une rivière à contre-courant et des jeux gonflables.

Une vision d'ensemble du futur centre aqualudique de Valence sur le site de l'Epervière - Aucun(e)
Une vision d'ensemble du futur centre aqualudique de Valence sur le site de l'Epervière - Espacéo Spie Batignolle (droits réservés)

Avec ce centre aqualudique, la fréquentation touristique peut augmenter, le maire de Valence

Le projet est ambitieux, l'objectif affiché : attirer du monde, bien au-delà des habitants de l'agglomération valentinoise. "À proximité, on a la ViaRhôna qui draine plus de 100 000 cyclistes par an. On est à la sortie de l'A49 en provenance du sillon alpin, donc avec ce complexe aqualudique, la fréquentation touristique peut augmenter, notamment à la journée", parie le maire de Valence. 

Qui dit gros complexe dit gros sous...pour quelle rentabilité?

32 millions d'euros, c'est le budget total du complexe aqualudique. L'agglomération Valence Romans met 14 millions d'euros sur la table, c'est beaucoup...Trop avaient d'ailleurs dénoncé les élus de l'opposition. Pour le reste, c'est l'entreprise privée Espaceo qui investit. 

Quasi toutes les piscines sont déficitaires. Mais le maire de Valence croit à la rentabilité du site. "L'objectif, c'est 240 000 entrées payantes par an, hors scolaire. À partir de ce seuil, c'est une piscine qui fonctionnera très bien. A ce moment là, s'il y a plus d'entrées payantes, ça fera baisser le coût pour la collectivité. J'ambitionne d'aller même au-delà", précise Nicolas Daragon. 

On connaît déjà les tarifs. En basse saison, 4 euros l'entrée pour les enfants, 5 euros pour les adultes. L'été, ça augmentera : 6.5 euros pour les enfants, 9 euros pour les adultes. Certaines activités, comme l'espace balnéo ou la vague artificielle, seront en option. À noter que les habitants de Valence Romans agglo pourront bénéficier de tarifs plus attractifs que les visiteurs hors zone.