Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les Eurockéennes de Belfort

VIDÉO - Quand les Daft Punk enflammaient la scène des Eurockéennes de Belfort

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les Daft Punk, le célèbre duo de musique électro parisien qui a annoncé ce lundi sa séparation, s'était produit à deux reprises sur la scène des Eurockéennes de Belfort, en 1996 et 2006.

Les Daft Punk sur la grande scène des Eurockéennes à l'été 2006
Les Daft Punk sur la grande scène des Eurockéennes à l'été 2006 © AFP - Bruno Ferrandez

Onde de choc dans le monde de la musique : c'est par une vidéo énigmatique postée sur les réseaux et sobrement intitulée "Épilogue" que les Français Daft Punk, le duo électro le plus célèbre du monde, a annoncé ce lundi sa séparation, après 28 ans de collaboration... et sans pratiquement jamais montrer leur visage.

Formés à Paris en 1993 par Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, les Daft Punk se sont vite imposés comme les pionniers de la French Touch avec la parution de leur premier album Homework en 1997, qui comporte notamment leur premier tube "Around the world".

Deux concerts aux Eurockéennes de Belfort

Les Daft Punk étaient venus à deux reprises aux Eurockéennes de Belfort, en juillet 1996 et juillet 2006, sur la grande scène, comme le rappelle le festival sur son site "Eurocks memories". Le duo était également célèbre pour ses tubes "One more time" et "Get Lucky".

Le festival a été l'un des premiers en France à faire jouer les Daft Punk, bien avant qu'ils ne soient connus. D'ailleurs, en 1996, le duo, tout juste naissant, ne s’était pas produit sous le nom Daft Punk, mais sous le nom de son label.

>>> Les anecdotes sur les Daft Punk aux Eurockéennes, racontées par Jean-Paul Roland

"J'avais rencontré l'entourage des Daft Punk à Ibiza à l'été 1995, j'avais souhaité qu'on puisse les inviter aux Eurockéennes, mais en 96 ils ne sont même pas sur l'affiche du festival, ils sont indiqués comme le label, qui était Source 360, c'était leur label de l'époque", se souvient Jean-Paul Roland le directeur des Eurockéennes de Belfort.

Ils ont joué sous la pluie et dans la boue

"Cette année-là ils ont joué très tardivement, dans un festival qui était inondé de pluie, avec de la boue jusqu'aux genoux, et ils ont fait un set DJ qui était réellement dantesque, sur la scène qui s'appelait Territoires de musique (...) il faut se rappeler que l'été 96, c'est un an avant la sortie du premier album Homework, et c'est juste le moment où le premier maxi sort, donc c'était déjà quelque chose qui était très événementiel".

Le duo Daft Punk aux Eurockéennes de Belfort en 2006.
Le duo Daft Punk aux Eurockéennes de Belfort en 2006. © AFP - Bruno Ferrandez

Le duo était revenu dix ans plus tard, en 2006 pour un concert mémorable sur la grande scène des Eurockéennes. Cette année-là, ce sont les Daft Punk, eux-mêmes, qui avaient demandé à jouer aux Eurocks, alors que la programmation était déjà bouclée.

"Je me rappelle très bien où j'étais en 2006, j'étais rue des Rosiers à Paris quand mon programmateur m'appelle et me dit, 'les Daft Punk aimeraient venir', on avait trouvé ça audacieux de leur part, je pense que le monde entier les voulait, notamment les festivals électro, et ils avaient choisi, un peu à contre-courant, d'aller plutôt vers un festival rock, et c'est ça qui nous avait beaucoup étonné", explique Jean-Paul Roland.

Ils avaient choisi un festival à contre-courant, plus rock qu'électro

"C'est un concert qui avait été assez épique, car juste avant ils avaient joué au festival californien de Coachella, dans une version decorum un peu plus petite, avec cette fameuse pyramide... mais ils nous avaient dit que la pyramide qu'ils installeraient aux Eurockéennes, c'était le premier concert du continent (...) et franchement c'était un moment inoubliable, c'est l'histoire des Eurockéennes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess