Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Rennes : une nouvelle oeuvre de street-art au cœur du centre-ville

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

En plein centre-ville de Rennes, une nouvelle oeuvre de street-art attire l’œil des passants, au 33 rue Vasselot. Elle a été réalisée ce dimanche tout au long de la journée par l'artiste français Blek Le Rat.

L'oeuvre finale de Blek Le Rat, des danseurs et des musiciens (et des rats), au 33 rue Vasselot à Rennes
L'oeuvre finale de Blek Le Rat, des danseurs et des musiciens (et des rats), au 33 rue Vasselot à Rennes © Radio France

Rennes, France

A l'occasion d'une balade dominicale à Rennes, vous vous êtes peut-être arrêté pour observer l'artiste en action. Son nom ne vous dit peut-être rien mais Blek Le Rat est un pochoiriste français mondialement connu ! Il a été invité par l'association rennaise MUR pour habiller le panneau installé au 33 rue Vasselot. Il s'agit de la première réalisation artistique sur ce mur, le vernissage s'est déroulé ce dimanche soir. 

Des pochoirs pour une touche de poésie urbaine

C'était une volonté à la fois de la ville de Rennes et de l'association MUR. Celle d'embellir la ville et en particulier ce coin de rue :  le 33 rue Vasselot. Pour une première réalisation artistique, l'association rennaise et les passants ont eu le privilège de voir à l'oeuvre Blek Le Rat. Cet artiste français a commencé à faire des pochoirs dans les années 80, après avoir découvert les premiers "graff" aux Etats-Unis, dans les années 70. "Cela a été un véritable choc pour moi et j'ai mûri tout ça... Plus tard j'ai décidé de me lancer dans les pochoirs, depuis ma vie c'est ça"

Il n'y a pas de message particulier, c'est simplement une belle image offerte aux passants, un cadeau" - Blek Le Rat

Blek Le Rat travaille une oeuvre au moins pendant un mois. Il la conçoit en amont, puis pose ses pochoirs pour ensuite les remplir à l'aide de bombes de peinture. "Rennes est la ville de la musique grâce aux Transmusicales, j'ai donc décidé de représenter des danseurs et des musiciens. Il n'y a pas de message particulier, c'est simplement une belle image offerte aux passants, un cadeau"

L'artiste français Blek Le Rat en train de remplir ses pochoirs, sur le mur de la rue Vassselot à Rennes. - Radio France
L'artiste français Blek Le Rat en train de remplir ses pochoirs, sur le mur de la rue Vassselot à Rennes. © Radio France - Lauriane Havard

Et si vous vous posez cette question : pourquoi "Blek Le Rat" en nom d'artiste ? Tout simplement, parce qu'à ses débuts, il a commencé à faire des pochoirs à Paris. A l'époque, il trouvait qu'il y avait beaucoup de rats dans les rues de la capitale et s'en est devenu son emblème. Il a d'abord fait des pochoirs de rats humoristiques pour égayer les ruelles parisiennes. Ces petits rongeurs sont d'ailleurs présents dans l'oeuvre située rue Vasselot à Rennes ! 

L'artiste et sa femme en plein montage des pochoirs - Radio France
L'artiste et sa femme en plein montage des pochoirs © Radio France - Lauriane Havard

Les danseurs et les musiciens (et les rats) réalisés au pochoir par le Blek Le Rat seront visibles pendant deux mois, au 33 rue Vasselot à Rennes. Le prochain artiste à se produire sera une femme, la polonaise NeSpoon... Rendez-vous le dimanche 3 novembre prochain. 

Choix de la station

France Bleu