Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDEO - Sans Bernadette Biato, un réveillon "particulier" au music-hall de Bergerac

-
Par , France Bleu Périgord

Plus de 250 personnes ont assisté au dernier spectacle de l'année 2017 au music-hall de Bergerac. Un réveillon particulier pour toute l'équipe du cabaret, une semaine après le décès de sa fondatrice, Bernadette Biato.

Plus de 250 personnes ont assisté au spectacle du nouvel an du music-hall de Bergerac.
Plus de 250 personnes ont assisté au spectacle du nouvel an du music-hall de Bergerac. © Radio France - Benjamin Fontaine

Pour certains le réveillon a rimé avec plumes et paillettes ce dimanche 31 décembre. Plus de 250 personnes ont en effet fêté le passage à 2018 au music-hall de Bergerac. Un rendez-vous à ne pas manquer pour le cabaret périgourdin qui fêtait aussi ses 10 ans. Une semaine après le décès de la fondatrice du music-hall, Bernadette Biato, toute son équipe a tenu à donner le meilleur d'elle-même.

Ambiance au music-hall lors de cette soirée du réveillon.

Les danseuses de la revue "Cocorico". - Radio France
Les danseuses de la revue "Cocorico". © Radio France - Benjamin Fontaine

Avant l'ouverture des portes, la fille de Bernadette Biato, Marina, a tenu à rassembler son équipe. "J'aimerais que ce soir on boive tous une gorgée de champagne pour elle et qu'on fasse le réveillon du siècle." Son vœu a été exaucé sous un tonnerre d'applaudissement. 

Loïc, chanteur et homme-orchestre du spectacle avec deux des danseurs de la troupe. - Radio France
Loïc, chanteur et homme-orchestre du spectacle avec deux des danseurs de la troupe. © Radio France - Benjamin Fontaine

Une fois les portes ouvertes, serveurs, cuisiniers, barmen, artistes et hôtesses ont trouvé leur poste. "Je suis là bénévolement pour accueillir les clients, par amitié pour Bernadette que je connaissais depuis 1982. Un jour elle m'a dit de venir comme j'étais habillé en salopette et avec mon tee-shirt jaune. Je suis revenu dans la peau de Coluche, c'est un plaisir. _Cette femme était d'une grande gentillesse_. Elle a tout fait avec le cœur," confie Bernard, sosie amateur de l'humoriste.

Derrière sa console, Didier est en place. A coté de lui une bougie est allumée et l'on remarque un tabouret noir, vide. C'est celui qu'occupait Bernadette Biato les soirs de spectacle. "D'ici elle pouvait voir la scène et le spectacle et me tirer les doigts de pied quand quelque chose ne lui plaisait pas. Elle le faisait en rigolant. Ça va beaucoup me manquer, même si _elle va rester en chacun de nous_." 

A 22h pétantes, le show commence. En coulisses, derrière le rideau noir, Laurent humoriste et transformiste au cabaret depuis neuf ans jette un œil sur le public attablé _"_J'ai besoin de repérer trois hommes dans le premier rang car je vais me servir d'eux pour le numéro. Je regarde ceux qui rigolent De toute façon, quand je vais sur eux ils n'ont pas le choix !" s'amuse Laurent qui a décidé de dédier sa prestation à son ancienne patronne et amie. Ce dimanche soir, le public n'a pas vu Bernardette Biato dans la salle et pourtant c'est sûr elle était bien là pour voir arriver la nouvelle année.

Laurent, transformiste au cabaret depuis neuf ans. - Radio France
Laurent, transformiste au cabaret depuis neuf ans. © Radio France - Benjamin Fontaine

Reportage aux côtés de l'équipe du music-hall.

Choix de la station

France Bleu