Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Tatouages à gogo à la quatrième Convention Internationale du Tattoo de Grenoble

dimanche 22 octobre 2017 à 5:25 Par Julien Morin, France Bleu Isère et France Bleu

Qu'il soit un simple dessin décoratif, qu'il ait une signification personnelle ou spirituelle, le tatouage se démocratise. Les motifs, les styles sont infinis et séduisent de plus en plus les Français. Rencontre, en vidéo, avec des adeptes à la quaème Convention Internationale du Tattoo de Grenoble.

Romano tatoue une ancre sur le bras de Camille
Romano tatoue une ancre sur le bras de Camille © Radio France - Julien Morin

Grenoble, France

Des litres d'encre séparent Camille (voir photo d'illustration), venue se faire tatouer pour la première fois, à Chris et Ben (voir ci-dessous), recouverts de la tête aux pieds. La première, 20 ans, attend "toute excitée" son tour, rêvant déjà à l'ancre qu'elle arborera quelques dizaines de minutes plus tard sur son avant-bras gauche. Les deux autres ne comptent plus leurs tattoos. "Des portraits de mes enfants, des personnages de mangas, de Marvel" pour Ben, toute sorte de motifs, des cartes à l'arrière du crâne , des écritures pour Chris. Pour Camille, l'idée est simple, ancrer dans sa peau un lieu qui lui tient à coeur, "la Sardaigne où je passe mes vacances". Chris et Ben eux recouvrent, accumulent sans trop se poser de questions : si quelque chose leur plaît, ils passent sur le billard ! Des démarches radicalement opposées, mais un échantillon de ceux qui fréquentent les boutiques de tatouage en 2017.

Plus d'un Français sur dix est tatoué en 2017

Pratique millénaire, rituelle chez certains peuples, le tatouage s'invite de plus en plus sur nos corps. En 2017, selon une étude Ifop commandée par le Syndicat national des artistes tatoueurs (SNAT), sept millions de Français sont tatoués, soit plus d'un sur dix. Longtemps vu comme un acte de rébellion, se faire tatouer est aujourd'hui pratique courante. "La télévision a beaucoup contribué à démocratiser le tatouage, explique Julien, l'un des organisateurs de la Convention. Ça ne choque plus aujourd'hui de voir des personnes tatouées." Considéré par beaucoup comme un art à part entière, la pratique a ses sous-genres, ses styles différents... dont un beau panel était visible ce week-end à l'Alpexpo de Grenoble.

Immersion en image dans la quatrième Convention Internationale du Tattoo de Grenoble

Chris et Ben, les tatouages, ils connaissent ! - Radio France
Chris et Ben, les tatouages, ils connaissent ! © Radio France - Julien Morin
Visez la taille de l'aiguille !!! - Radio France
Visez la taille de l'aiguille !!! © Radio France - Julien Morin
Cet homme est dans le disctionnaire à la définition de 'décontraction' - Radio France
Cet homme est dans le disctionnaire à la définition de 'décontraction' © Radio France - Julien Morin
"Le tatouage, ce qu’il y a de plus profond dans l’homme" - Radio France
"Le tatouage, ce qu’il y a de plus profond dans l’homme" © Radio France - Julien Morin
Ce sont des gants. Le monsieur ne s'est pas intégralement fait tatoué les mains. - Radio France
Ce sont des gants. Le monsieur ne s'est pas intégralement fait tatoué les mains. © Radio France - Julien Morin