Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - 59 chênes abattus en forêt de Villefermoy pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris

-
Par , France Bleu Paris

La restitution de la flèche de Viollet-le-Duc de la cathédrale Notre-Dame de Paris nécessite environ 1.000 chênes. Plus d'une cinquantaine pourraient provenir de la forêt de Villefermoy (Seine-et-Marne). Ils ont été abattus ce week-end.

Julie Pilloud (ONF) marque le tronc coupé du chêne pour pouvoir le tracer facilement jusqu’à la scierie
Julie Pilloud (ONF) marque le tronc coupé du chêne pour pouvoir le tracer facilement jusqu’à la scierie © Radio France - Simon Cardona

La cathédrale Notre-Dame de Paris recherche du bois de chêne massif pour reconstruire la flèche Viollet-le-Duc. Comme toutes les autres régions, l'Île-de-France a proposé quelques arbres centenaires, prélevés dans cinq forêts de la région dont l'État est le propriétaire, entre le vendredi 12 et ce lundi 15 mars.  

Un cahier des charges précis

Dans la forêt de Villefermoy (Seine-et-Marne), 59 arbres ont été abattus en quatre jours. Il fallait le faire avant la mi-mars, avant la montée de sève, qui altère la qualité du bois. Abattre un chêne, aussi centenaire qu'il soit, prend peu de temps, environ deux minutes.

Pour reconnaître un beau spécimen, "il faut déjà que ce soit un chêne, notre chêne gaulois, indique Renaud Trangosi, technicien forestier à l'Office national des forêts (ONF). Ensuite on a reçu l'ensemble des pièces de la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Une poutre qui fait telle dimension doit rentrer dans un bois qui fait telle dimension. Donc tel diamètre en bas et telle hauteur sous le houppier, sous les grosses branches qui font la tête du chêne sous le feuillage."

Exemple avec le chêne n°27, qui fait une dizaine de mètres de hauteur et 80 cm de diamètre.

Renaud Trangosi, technicien forestier à l'Office national des forêts (ONF)
Renaud Trangosi, technicien forestier à l'Office national des forêts (ONF) © Radio France - Simon Cardona

Aucun arbre abattu spécialement pour la cathédrale

"On avait déjà fait le travail de sélection de ces chênes au nom de la sylviculture, de la régénération de la forêt", précise le technicien forestier des bois de Villefermoy. L'ONF a donc désigné les arbres qu'elle voulait abattre, parcouru la demande des architectes de la cathédrale parisienne et proposé de fournir certaines pièces.

Les élus locaux sont venus assister aux opérations de l'ONF, dans une forêt qu'ils connaissent bien mais qui appartient à l'État
Les élus locaux sont venus assister aux opérations de l'ONF, dans une forêt qu'ils connaissent bien mais qui appartient à l'État © Radio France - Simon Cardona

Les arbres, centenaires, sont coupés "à maturité" et laisse ainsi de la place à d'autres plus jeunes, qui vont avoir l'espace et la lumière nécessaire pour pousser correctement.

Mais pas sûr pour autant que les troncs de chênes abattus et proposés se retrouvent dans la nouvelle flèche de Notre-Dame. "Peut-être qu'ils nous diront qu'il y a un défaut dedans, ça ne tiendra pas dans la charpente", avance Renaud Trangosi. Dans ce cas-là, le bois de chêne sera revendu à un marchand "pour faire de la planche, une belle table rustique pour un particulier."

Au total, 325 chênes issus de forêts domaniales et communales ont été abattus en France par l'ONF. Le reste des dons dédiés à la cathédrale Notre-Dame de Paris viendra des forêts privées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess