Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEOS - Carnaval de Sarreguemines : "On fait la fête sans gêne"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La 64e édition du carnaval de Sarreguemines a offert ce dimanche un après-ski baigné de soleil aux milliers de personnes venus admirer la cinquantaine de chars de cette cavalcade.

L'univers d'Alice au pays des merveilles avec ces carnavalleux venus de Hombourg-haut.
L'univers d'Alice au pays des merveilles avec ces carnavalleux venus de Hombourg-haut. © Radio France - François Pelleray

L’après-ski, c'était le thème de cette 64e édition du carnaval de Sarreguemines. Mais on a vu également des gens déguisés en plots de chantier, en pirates, en mignons, il y avait tous les personnages d’Alice au pays des merveilles et des costumes traditionnels vénitiens, "j’ai mis quatre mois à le fabriquer. Et moi, je l’ai acheté au théâtre de Metz, il y a du choix et ce n’est pas cher".

Etre quelqu'un d'autre

La magie du carnaval, c'est d'être quelqu'un d'autre le temps d'une journée. Cela incite à toutes les folies : "On ose tout faire, on se lâche, tout est permis", confient des dames qui ont respecté le thème après-ski. Un jeune homme en chapelier fou avoue "on ne va pas se gêner de kidnapper des gens dans le public, pour rigoler bien sûr". Une autre skieuse poursuit : "il n’y a pas de préjugé, tout le monde est là pour s’amuser, se lâcher". Un jeune homme ajoute, "le ridicule ne tue pas, surtout quand on ne nous reconnait pas". "Il n’y a _pas de tabou_, pas de classe sociale" explique une autre participante. Et une plus jeune de conclure : "il n’y a pas de gêne en fait, chacun est comme il est dans un carnaval".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu