Culture – Loisirs

VIDÉOS | Retour en 15 chansons sur la carrière de Michel Delpech

Par Julien Baldacchino, France Bleu dimanche 3 janvier 2016 à 0:58

Michel Delpech lors d'un concert en 2009
Michel Delpech lors d'un concert en 2009 © Maxppp

Michel Delpech est mort, ce samedi, des suites d'un cancer. A 69 ans, le chanteur était l'une des plus grandes vedettes de la chanson française des années 60 et 70. Retour sur les chansons phares qu'il a interprétées tout au long de ses 50 ans de carrière.

1963 : Anatole 

Voici la toute première chanson enregistrée par Michel Delpech. A l'époque, le jeune chanteur n'a que dix-huit ans. Une audition réussie dans la maison de disques Vogue lui donne le droit d'enregistrer ce premier quatre-titres. Mais il claque vite la porte quand son producteur veut lui faire chanter du rock n'roll. 

1965 : Chez Laurette

La première chanson de Michel Delpech est en réalité issue d'une comédie musicale, dans laquelle il joue avec sa future épouse, Chantal Simon. "Chez Laurette" fait partie des chansons de ce spectacle, intitulé "Copains Clopant", qu'il joue six mois 

1966 : Inventaire 66

La chanson Inventaire 66 de Michel Delpech porte bien son nom : le chanteur y retrace les grands événements de l'année 1966, de la naissance de David Hallyday ("Bientôt un petit Smet...") à la mort du poète André Breton ("... et la mort d'un poète"). Et au milieu de tout cela, une histoire d'amour.  

1969 : Wight is Wight

L'hymne français des hippies par excellence. Elle fait référence à l'île de Wight, située au sud de l'Angleterre. C'est là que se sont déroulés, en 1968 et 1969, les plus grands festivals de musique pop en Europe, où se sont produits Bob Dylan, Joe Cocker ou The Who. 

1971 : Pour un flirt

L'un des plus grands tubes de Michel Delpech, et l'une de ses nombreuses collaborations avec son compositeur fétiche, Roland Vincent, avec qui il a également composé Chez Laurette ou Les Divorcés.

1972 : Que Marianne était jolie

A première vue inoffensive, cette chanson fait en réalité référence à la République française. Michel Delpech peint une Marianne vieillissante, qui ne reconnaît plus sa cinquième fille (la Ve République), bien loin du temps des "Ca ira" révolutionnaires. 

1973 : Les Divorcés

Michel Delpech évoque une nouvelle fois la société française dans cette chanson. Il dénonce l'absurdité, selon lui, de la loi qui empêche alors le divorce par consentement mutuel. Cette mesure ne sera instaurée en France qu'en 1975.

1974 : Le Chasseur

C'est la chanson que certains connaissent plus sous le nom de "Les Oies Sauvages", et l'un des plus grands succès de Michel Delpech. Elle lui vaudra en 1979 de devenir le "Chanteur préféré des chasseurs français", un titre remis par le magazine "Le Chasseur français". 

1975 : Quand j'étais chanteur

Dans cette chanson, Michel Delpech s'imagine à l'âge de 73 ans, dans un monde où Sylvie Vartan vient de faire ses adieux et où Mick Jagger vient de décéder. Il y raconte, avec nostalgie, ses souvenirs des années fastes. 

1976 : Ce lundi-là

Une nouvelle fois c'est la société qui inspire Michel Delpech. Le chanteur imagine un homme qui n'en peut plus de sa routine, de l'obligation d'avoir une bonne carrière, une bonne famille... et qui décide, du jour au lendemain, de tout plaquer et de partir. 

1977 : Le Loir-et-Cher

Un autre grand tube de Michel Delpech, dans laquelle ce sont les mérites de la "France profonde" qui sont vantés. Les racines paysannes et les petits plaisirs comme "marcher dans la boue" sont célébrés. 

1979 : Trente manières de quitter une fille

En 1979 Michel Delpech sort, pour la première fois, un album de reprises. Il y interprète notamment ce standard de Paul Simon, "Fifty Ways to leave your lover". A la traduction, les cinquante façons de quitter une fille deviennent trente manières. 

1984 : Loin d'ici

A la fin des années 70, Michel Delpech traverse une période de dépression, liée au divorce difficile avec son épouse. Il faut attendre 1984 pour que sorte un nouvel album, sur lequel figure "Loin d'ici", une chanson qui connaît un certain succès. En 1985, il épouse sa seconde femme, Geneviève.    

2007 : L'amour en wagon-lit (avec Clarika)

Michel Delpech revient sur le devant de la scène en 2007 grâce à un album, initié notamment par Bénabar. La vedette des sixties y reprend ses plus grandes chansons, en compagnie de chanteurs de sa génération, comme Pierre Vassiliu ou Laurent Voulzy, mais aussi de jeunes talents, dont Cali ou Clarika. 

2013 : La fin du chemin

C'est la dernière chanson enregistrée par Michel Delpech. Le chanteur a participé à un conte musical intitulé "Dolly Bibble". La chanson a été enregistrée avant que sa maladie se déclare, mais est sortie après. 

Partager sur :