Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉOS - Visitez le chantier de fouilles sous les arènes de Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Depuis le 21 octobre, une équipe d'archéologie de l'INRAP fouille une nouvelle fois sous la piste des arènes, autrement dit les coulisses des gladiateurs. Des pièces de monnaies, des céramiques on été découvertes, mais surtout, on apprend que les Romains ont eu des problèmes d'inondations.

Nîmes, France

Après plus d'un mois de fouilles, l'équipe d'archéologie de l'INRAP a découvert un lourd secret caché par les Romains... Contrairement aux idées reçues : ils ne savaient pas tout faire ! Sous les arènes, les archéologues ont constaté qu'ils ont lutté pendant très longtemps avec le ruissellement de l'eau de pluie et les inondations

"Les Romains ont été confrontés dès le départ à la problématique de l'eau, à la fois de la nappe phréatique et des ruissellements." - Jean-Yves Breuil, directeur adjoint scientifique et technique de l'INRAP.

Les archéologues ont trouvé des drains et des puits dans la salle cruciforme située à quatre mètres de profondeurs. "On s'aperçoit qu'ils se sont trompés à un moment donné" explique Jean-Yves Breuil, directeur adjoint scientifique et technique de l'INRAP. "Ils ont fait un sol en béton complètement étanche mais c'était à double tranchant. D'un coté, ça isolait des remontées de la nappe, mais de l'autre ça faisait citerne dès que l'eau ruisselait : ils avaient une belle piscine de temps en temps" ajoute Richard Pellet, responsable des opérations". Résultat les Romains ont tout cassé, tenté d'autres approches, avant d'abandonner le lieu. 

Des pistes pour protéger le monument

"Cette découverte ne révolutionnera pas l'histoire des arènes de Nîmes" explique Jean-Yves Breuil, mais elle est très utile pour comprendre comment les Romains ont élaboré à l'époque leur système d'évacuation d'eau et surtout pour nous, de nos jours. 

"C'est une problématique d'il y a 2000 ans qui trouve une résonance aujourd'hui." - Jean-Yves Breuil, directeur adjoint scientifique et technique de l'INRAP

Les investigations menées sur les Romains serviront aussi aux restaurateurs et à la ville de Nîmes, pour comprendre et trouver des solutions pour résoudre ce problème de l'eau qui continue de dégrader les arènes au fil des ans. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu