Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Vieure dans l'Allier : le village va accueillir 8.000 personnes pour le Hadra Trans Festival

mercredi 6 septembre 2017 à 21:59 Par Charlotte Jousserand, France Bleu Pays d'Auvergne

A partir de ce jeudi 18 heures et jusqu'à dimanche se déroule à Vieure dans l'Allier, la 10e édition du Hadra Trans Festival. 8.000 festivaliers sont attendus dans cette commune de 280 habitants.

Le Festival commence ce jeudi 7 septembre à 18 heures
Le Festival commence ce jeudi 7 septembre à 18 heures - Hadra Trans Festival

Vieure, France

Jusqu'à ce dimanche 10 septembre, la commune de Vieure va mutiplier par 40 sa population. 8.000 festivaliers, amateurs de musique trans, sont attendus dans la commune, autour du plan d'eau de Vieure. C'est la deuxième année que le festival est organisé dans le village.

En parallèle des concerts, des conférences et des ateliers sont organisés sur le site - Aucun(e)
En parallèle des concerts, des conférences et des ateliers sont organisés sur le site - Guigui

De Lans-en-Vercors à Vieure

Le Hadra Trans festival est un grand rendez vous pour les amateurs de ce genre musical planant très divers que le directeur du festival, Benoît Allirol qualifie "d'hypnothique et qui peut être joué à la fois par des instruments traditionnels ou électroniques".

Le festival fête cette année son 10e anniversaire. Jusqu'à l'année dernière, le festival se déroulait à Lans-en-Vercors, en Isère, mais suite aux dernières élections municipales et au changement de maire, les organisateurs ont du chercher un autre lieu pour organiser les concerts.

Ils tombent finalement sur la base de loisirs de Vieure, dans l'Allier. Un site de près de 80 hectares selon le maire, Serge Thevenin, séduit par le concept même s'il le reconnait : "Au début j'étais un peu méfiant, j'ai téléphoné au maire de Lans-en-Vercors pour me renseigner". Serge Thevenin va aussi sur le site du festival pour "découvrir ce que c'est la musique trans" car jusque-là, il n'en avait jamais entendu parler.

"Des gens très sympathiques" le maire de Vieure

Le maire se rend même à son premier festival l'été dernier. Il découvre "une ambiance planante avec seulement la musique" et "des gens très sympathiques, très abordables". Les organisateurs déjà expérimentés dans la tenue de ce genre d’événement assurent la première édition sans accroc. Ils rendent le site propre et en bon état. Ce qui leur a permis d'organiser cette deuxième édition, en accord avec la préfecture, la mairie et le syndicat mixte qui gère le site.

La scénographie installée en 2016 par le Hadra Trans Festival - Aucun(e)
La scénographie installée en 2016 par le Hadra Trans Festival - Hadra

Jusqu'à dimanche, des artistes de musique trans mais aussi des conférences et des ateliers raconte Benoît Allirol, le directeur : "Il y a une programmation très vaste : des conférences sur la permaculture, sur l'auto-suffisance mais aussi des ateliers pour par exemple apprendre à mixer". Egalement sur le site, une galerie d'art et des parcs de déambulation.

Le site loué 24.000 euros au syndicat mixte

Car toute la base de loisirs est redécorée pour l'occasion avec des décors spécialement créés pour le festival. "Les gens qui ne connaissent pas le festival sont marqués au premier abord par l'ampleur de la scénographie qui est proposée, la décoration est partout", explique le directeur du festival. En tout, 26 hectares sont mis au couleurs du Hadra Trans Festival. Pour obtenir ce résultat, environ 550 bénévoles ont travaillé depuis le 31 août dernier.

Le site est loué au syndicat mixte qui gère la base de loisirs pour 24.000 euros.