Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

PHOTOS - Confinement : visite dans les jardins déserts de Claude Monet à Giverny

Le jardin de Claude Monet à Giverny, dans l'Eure, est tristement vide en ce printemps 2020. Le site accueille habituellement 700.000 visiteurs par an mais ils ont tous déserté pour cause d'épidémie de coronavirus. Visite loin des regards dans un des plus beaux sites de Normandie.

Couleurs printanières dans les jardins de Claude Monet à Giverny.
Couleurs printanières dans les jardins de Claude Monet à Giverny. © Radio France - Anne Bertrand

A en croire Claude Landais, le maire de Giverny, le jardin de Claude Monet a rarement été aussi beau ces dernières années. Le chef jardinier de la Fondation Claude Monet, Jean Marie Avisard, confirme: "C'est vrai que c'est un beau printemps". Les myosotis, les pensées, les giroflées, les pâquerettes, les tulipes rivalisent de beauté mais... elles ne font d’œil à personne. Depuis le 1er avril, date supposée de réouverture, les allées sont désertes. La crise du coronavirus et le confinement ont bloqué le redémarrage de la saison.

La rue Claude Monet à Giverny est habituellement noire de monde à la belle saison.
La rue Claude Monet à Giverny est habituellement noire de monde à la belle saison. © Radio France - Anne Bertrand

Le maire guette avec impatience la réouverture. Giverny, c'est le site de Normandie le plus visité après le Mont Saint Michel. Un million de touristes s'arrêtent chaque année dans ce village de l'Eure, rendu célèbre grâce à Claude Monet. Et 700.000 visitent les jardins et la maison du maître impressionniste, qui a peint notamment ici ses Nympheas.  Les petits musées peuvent rouvrir à partir de lundi 11 mai. "Le problème, c'est de savoir ce qu'on appelle petits musées. Si c'est en surface, ça va. Si c'est en fréquentation...", s'inquiète Claude Landais. 

Seuls les jardiniers de la Fondation Claude Monet profitent de cette floraison.
Seuls les jardiniers de la Fondation Claude Monet profitent de cette floraison. © Radio France - Anne Bertrand

En attendant le retour des visiteurs, les onze jardiniers s'affairent au pied des massifs. Jean François, apprenti, apprécie: "C'est mieux, on a plus de place pour travailler et on est moins embêté. On a l'habitude de voir les touristes écraser nos œillets." Sa collègue Claire Hélène, qui travaille ici depuis neuf ans, est plus partagée: "Ce jardin, il a du sens quand il est vu. Après, c'est magique aussi d'en profiter dans ces conditions".

Le fameux pont japonais peint par Claude Monet.
Le fameux pont japonais peint par Claude Monet. © Radio France - Anne Bertrand

Car au printemps, le jardin de Claude Monet est un spectacle en permanence renouvelé. Au Jardin d'Eau, la glycine bleue, au dessus du pont japonais, est en fin de floraison mais des tâches de nénuphars ont fait leur apparition sur l'étang, et même quelques fleurs. Le chef jardinier, Jean Marie Avisard, goûte "le silence, la quiétude" qui émanent de l'endroit. "Là, on a eu des faisans qui sont venus couver dans des massifs, des canards aussi. Ce sont des choses qu'on ne voit pas d'habitude", dit-il en riant. Le maire renchérit: "On pourra dire qu'on a connu comme du temps de Monet!"

La maison de Claude Monet et ses volets clos à cause du confinement.
La maison de Claude Monet et ses volets clos à cause du confinement. © Radio France - Anne Bertrand

Le calme règne aussi autour de la maison du peintre. Habituellement, les groupes attendent devant la porte pour pouvoir entrer. Depuis le confinement, les volets verts restent clos. Le maire de Giverny demande au chef jardinier: "Claude n'est pas encore levé? Il dort tard en ce moment... C'est le confinement!"

Visite par temps de confinement dans les jardins de Claude Monet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess