Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Visite en avant première du nouveau cinéma de Joigny

mercredi 26 juillet 2017 à 19:44 Par Denys Baudin et Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Le nouveau cinéma ouvrira ses portes début septembre. Jusqu’ici, la ville de Joigny proposait des films projetés dans la salle de spectacle Claude-Debussy.

© Radio France - Renaud Candelier

Auxerre, France

A Joigny, les travaux du futur cinéma sont quasiment terminés. La salle Agnès-Varda et ses 118 places ouvrira le 6 septembre prochain. Jusqu'ici, la ville qui proposait des films projetés dans la salle Debussy ne pouvait pas diffuser de nouveautés sur l'écran. Désormais, ce sera le cas, car la ville a changé de distributeur de films. En signant un contrat avec la société Cinéode qui distribue une trentaine de cinémas en France, explique Françoise Depardon, conseillère municipale à Joigny : "Le poids de Cinéode est très important auprès des distributeurs qui ne peuvent pas refuser de donner des films en première ou deuxième semaine. Il y aura des nouveautés, des avant première et des acteurs."

"On ne nous refusera pas les nouveautés"

Une véritable salle de 118 places avec un grand écran diffusera des films dès leur sortie

Après plusieurs mois de retard dans les travaux, Françoise Depardon et madame cinéma à Joigny voit enfin ce projet devenir réalité sur l’ancien site militaire : "C'était le groupe géographique de l'armée et nous sommes dans les anciennes écuries".

On découvre un plafond noir et des panneaux en bois dans l’entrée, dans la salle évidemment des fauteuils en velours de couleur rouge et un écran de six mètres 70 équipé d’un système audio high tech. Pour le grand public, la principale nouveauté ce seront les films diffusés pour certains dès leur sortie nationale rappelle François Depardon :" On aura aussi la possibilité de retransmettre en direct des opéras et des ballets."

  - Radio France
© Radio France - Renaud Candelier

Un cinéma très attendu comme pour Edwige qui habite Guerchy : "cela fera plus près !"

A 6,60 euros plein tarif, le prix devrait aussi attirer du public ce qui donne le sourrire à Sabrina de Cheny : "ce n'est pas cher par rapport à Auxerre".

"ce n'est pas cher" - Sabrina

Le tarif réduit sera étendu aux familles nombreuses et aux plus de 60 ans. Le cinéma ouvrira au public le mercredi 6 septembre. Un cinéma nommé Agnès Varda que la réalisatrice a promis de venir inaugurer cet automne. Il gardera d'ailleurs sa dimension Arts et Essai avec toujours des films consacrés aux femmes le dimanche, des courts-métrages, un ciné-club et des ciné-goûters pour les enfants pendant les vacances scolaires.

"Le projet devient enfin réalité"