Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS - Visite privée du château de Quéribus avec les ouvriers du chantier

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu Occitanie

Depuis le mois de janvier, les échafaudages et les ouvriers prennent beaucoup de place sur le château de Quéribus (Aude). Alors, pour expliquer les travaux aux visiteurs, la mairie à organisée une visite privée pour quelques chanceux. Pour l'occasion, les ouvriers sont devenus guides touristiques.

Queribus en travaux
Queribus en travaux © Radio France - Nina Valette

Cucugnan, France

Depuis plus de quatre mois, le château de Quéribus dans l'Aude est en pleine restauration. C'est l'un des plus beaux châteaux cathares, suspendu à 728 mètres d'altitude au-dessus du village de Maury. Forcément, à cette hauteur, les travaux ne sont pas de tout repos. Quelques chanceux ont pu profiter d'une visite guidée sur le chantier. 

Le chateau de Quéribus en travaux  - Radio France
Le chateau de Quéribus en travaux © Radio France - Nina Valette

Suivez les guides

Pour cette visite un peu particulière, Bruno Schenk, l’adjoint au maire de Cucugnan, s'est glissé dans la foule : "Avec les années, l'érosion naturelle et les impacts de foudre, il y a pas mal de dégâts", raconte l'élu. 

Chantier interdit au public à Queribus - Radio France
Chantier interdit au public à Queribus © Radio France - Nina Valette

Mais pour cette visite, il laisse la place à Alexandre, Olivier et David. Ces trois hommes sont normalement tailleur de pierre, chef de chantier et maçon. Depuis le mois de janvier, ils passent leur journée à restaurer le château. "C'est un vrai bonheur de travailler ici. La vue est magnifique, les visiteurs très agréables, et le château impressionnant", raconte David. 

Depuis le début des travaux, la mairie à mis un point d'honneur a ne pas fermer le site aux visiteurs, seulement les zones en chantier. Cette fois, les visiteurs du jours pourront s'approcher des travaux. "Vous voyez ici, nous avons dû refaire les joints. Là, c'est le mur que nous avons dû creuser pour le refaire. Il était trop fragile", explique Alexandre, le tailleur de pierres. Celui-ci à travaillé sur l'Opéra Garnier ou encore sur la cathédrale Notre-Dame de Paris. 

Chantier interdit au public. Travaux. 24 avril 2019. - Radio France
Chantier interdit au public. Travaux. 24 avril 2019. © Radio France - Nina Valette

Un chantier pas comme les autres

Pour monter jusqu'au château de Quéribus, il n'y pas de route, mais seulement un petit chemin de randonneur. Impossible de faire monter un camion pour acheminer les matériaux nécessaires à la restauration. Alors, le chef de chantier a dû trouver une idée : "La seule solution, c'est d'utiliser un hélicoptère., mais ce n'est pas aussi simple que ça. Nous n'avons pas un engin et un pilote sans arrêt a notre disposition. Il fallait donc s'organiser pour limiter les aller-retours inutiles, qui peuvent nous coûter cher, et surtout faire en fonction de la météo, pas toujours favorable à cause du vent", explique Olivier.

Comment restaurer sans dénaturer ? 

Pendant la visite, les touristes tentent de différencier l'ancien du moderne. "Le mur en haut, vous l'avez refait ?", s’interroge un visiteur. "Seulement les joints. Mais avec le temps, nous ne verrons plus de différence", répond David, le maçon. Autre question, celle d'une mère de famille toulousaine : "Mais vous êtes obligé d’utiliser les méthodes de l'époque ou vous utilisez aussi les méthodes d'aujourd'hui ?" Cette fois, c'est Alexandre, le tailleur de pierres, qui prend le temps de répondre : "Ça dépend des moments. Pour les pierres par exemple, nous pouvons dégrossir avec une machine et ensuite, on termine à la main. Avec le temps que nous avons, c'est impossible de tout faire comme nos ancêtres."

Une visite qui a eu beaucoup de succès. Résultat, la mairie envisage de recommencer avec les élèves des écoles alentour cette fois. 

Le château de Queribus - Radio France
Le château de Queribus © Radio France - Nina Valette