Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Voile : un retraité bordelais réalise son rêve et remet à flot une épave

-
Par , France Bleu Gironde

Passionné de navigation et grand bricoleur, Daniel N'Guyen a profité de sa retraite pour remettre en état de marche un vieux voilier. Après deux ans et demi de travail, il touche enfin son rêve. A Bordeaux, ce jeudi, son bateau en bois a goûté l'eau pour la première fois depuis quinze ans.

Daniel N'Guyen, à la mise à l'eau de son bateau, jeudi 23 août, aux Bassins à flot.
Daniel N'Guyen, à la mise à l'eau de son bateau, jeudi 23 août, aux Bassins à flot. © Radio France - Valentin Belleville

Bordeaux, France

Dans le quartier de La Bastide, la rue Bonnefin est complètement bloquée. De part et d'autre de chez Daniel N'Guyen, une immense grue est déployée et un convoi exceptionnel est prêt à la manœuvre. Au milieu, ce Sloop de 12 mètres pointe le bout de son nez, à la sortie du garage du retraité. Daniel est sur son bateau, en train de casser des lattes de bois qui empêchent de sortir le voilier : "On a tout cassé pour le rentrer il y a quinze ans, on recasse tout pour le sortir !"

On l'a sauvé"

Depuis deux ans et demi, le retraité travaille sans relâche pour donner une seconde vie à ce bateau, vieux de 52 ans. "Quand j'ai vu le bateau, ça m'a fait mal au cœur de le voir dépérir, c'est une pièce unique. Alors, on l'a sauvé", raconte Daniel.

3 500 heures de travail

En inspectant l'état du bateau, l'homme de 71 ans a d'abord renoncé à son défi. Mais une fois à la retraite, avec plus de temps disponible, il s'est à nouveau lancé dans son projet titanesque : 3 500 heures de travail (soit 292 journées de 12 heures) "tout seul, comme un grand".

La Sloop de 12 mètres lors de sa mise à l'eau, aux Bassins à flot. - Radio France
La Sloop de 12 mètres lors de sa mise à l'eau, aux Bassins à flot. © Radio France - Valentin Belleville

Ce jeudi 23 août, c'est l'aboutissement du projet. Sa famille est venue lui prêter main forte pour les manœuvre de mise à l'eau. Pour le féliciter aussi, à commencer par sa belle-sœur, Joëlle qui n'en revient pas : "Je suis admirative, quand j'ai vu l'état du bateau au début, jamais je n'aurais pensé qu'il y arriverait ! C'est un travail de monstre".

Léger contre-temps

Tout ne se passe pas toujours comme on l'imagine, une fois le bateau posé dans le bassin, de l'eau s'infiltre à l'intérieur. Daniel connaît par cœur son voilier, il voit vite d'où vient le problème : le joint de la pièce métallique qui tient l'arbre d'hélice n'est plus étanche. Quelques coups de marteau, un peu de mastic, et le tour est joué.

Un problème d'étanchéité a retardé la mise à l'eau du bateau de Daniel. - Radio France
Un problème d'étanchéité a retardé la mise à l'eau du bateau de Daniel. © Radio France - Valentin Belleville

Le voilier tout en bois flotte, c'est le principal. Reste au marin à monter le mât, les voiles et à profiter désormais. Avec sa femme, ils largueront les amarres dans quelques jours. Un premier voyage vers l'Espagne, avant de mettre le cap au nord, vers la Finlande.