Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les archives de l'Hérault demandent l'aide des citoyens pour constituer une base de données de la Grande Guerre

dimanche 11 février 2018 à 4:26 Par Elena Louazon, France Bleu Hérault

Les archives départementales de l'Hérault souhaitent constituer une base de donnée pour recenser les soldats susceptibles d'avoir pris part aux combats entre 1914 et 1918. Pour parvenir à recenser les 137 000 combattants, les archives en appellent à la contribution des citoyens.

Extrait du registre de la classe de 1915 de Lodève et Montpellier. 137 000 soldats doivent être ajoutés à la base de données
Extrait du registre de la classe de 1915 de Lodève et Montpellier. 137 000 soldats doivent être ajoutés à la base de données - Archives départementales de Pierrevives

Montpellier, France

137 000 héraultais nés entre 1867 et 1901 sont susceptibles d'avoir combattu lors de la Première Guerre mondiale. Pour commémorer les cent ans de l'Armistice en novembre 2018, les archives départementales de l'Hérault veulent créer une base de données nominative en ligne pour tous les recenser. Les internautes sont invités à y contribuer. 

Travail collaboratif

Le travail de numérisation des registres est déjà effectué, mais les archivistes ne sont pas suffisamment nombreux pour pouvoir constituer la base de donnée. "Pragmatiquement, on a besoin de petites mains de l'histoire pour contribuer à la grande Histoire", explique Sylvie Desachy, la responsable des archives de l'Hérault. 

Pour participer à la création de la base de données en ligné, il est seulement nécessaire d'avoir accès à un ordinateur connecté à internet. L'accès est immédiat et illimité aux centaines de registres militaires de l'Hérault et du sud de l'Aveyron, qui regroupent les classes de 1887 à 1921. 

L'objectif est de relever les informations indiquées sur les registres. Les internautes n'ont plus qu'à les recopier dans un encart prévu sur le site, pour remplir la fiche d'identité de chaque soldat.

Pour Sylvie Desachy, c'est l'occasion d'impliquer les citoyens dans la pratique de l'histoire. "Notre parti-pris c'est que les gens participent à l'écriture de l'histoire de leur département, de leur village, de leur ancêtre, indique-t-elle. Chacun amène sa contribution, qu'il soit un grand historien ou une personne qui va remplir les registres."

Rendre une identité aux combattants

Les registres indiquent l'état civil des soldats, leur description physique, leur historique militaire, mais aussi des informations sur leur vie civile comme la profession, les diplômes obtenus, sur lesquelles les chercheurs pourront travailler. 

Les gens veulent retrouver un nom, mais aussi un parcours.

Il s'agit également de faciliter les recherches des amateurs de généalogie. "On sent que les gens ont _besoin de retrouver leurs ancêtres_, détaille Sylvie Desachy. On a lancé ce programme pour permettre de retrouver ses ancêtres poilus sans avoir à feuilleter l'ensemble des registres."

Le résultat de ce travail collectif permettra de compléter le Grand Mémorial, la base de données nationale des soldats de la Grande Guerre lancée par le ministère de la Culture. 

Les archives espèrent que l'ensemble des soldats héraultais auront été recensé d'ici au 11 novembre 2018, date du centenaire de la fin de la guerre.