Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mairie de Sens en conflit avec la MJC fait changer une partie de ses serrures

-
Par , , France Bleu Auxerre
Auxerre, France

C'est une nouvelle étape dans le conflit qui oppose la ville à l'association. Jeudi matin, la mairie a fait changer plusieurs serrures de la salle de concert, appelée La Fabrique.

© Radio France - Renaud Candelier

Le reste des 1500 mètres carrés de bâtiments de la MJC est toujours accessible. D''un côté, des salariés de la MJC parlent d'intimidation alors qu'ils continuent de travailler dans les locaux ; De l'autre, la ville estime qu'ils sont devenus "occupants sans droit ni titre".

Symboliquement, c'est un acte fort que de changer les serrures

Dans la matinée, la ville a envoyé un serrurier, escorté par la police municipale. Trois serrures sur quatre sont modifiées malgré l'opposition des salariés de la MJC présents sur les lieux.

"C'est du jamais vu et c'est totalement illégal" estime l'avocat de la MJC, Roland Lienhard"

" des méthodes de voyou"

"Changer les serrures est une décision parfaitement justifiée selon le maire de Sens, Marie-Louise Fort"

" la salle de la Fabrique est une salle de concert qu'on souhaitait récupérer"

Après ce changement de serrures, des policiers municipaux ont remis une lettre de mise en demeure à l'association. Lettre signée Marie-Louise Fort.

Le maire de Sens "consent à laisser un délai d'un mois" à l'association pour quitter les lieux

L'avocat de la MJC propose une réponse pénale. Maître Lienhard devrait déposer en début de semaine prochaine une citation directe de Marie-Louise Fort devant le tribunal correctionnel. L'avocat considère que le maire de Sens exerce un abus d'autorité, en utilisant des moyens publics. Pour rappel, la ville considère que la MJC n'a plus le droit d'être dans ses locaux depuis le 1er janvier. L'association estime qu'elle est dans son droit.

"la matinée a été mouvementée"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess