Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Le parachutisme s'installe sur l'aéroport d'Auxerre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Auxerre

Le club de parachutisme Paris Jump vient d'ouvrir un nouveau centre à l'aéroport d'Auxerre ce premier week-end de juillet. Il a fallu trois ans pour que le projet se concrétise. L'activité devrait attirer des dizaines de personnes dans la région chaque week-end.

Quatre tandems embarquent dans l'avion qui va les emmener à 4000m au-dessus d'Auxerre.
Quatre tandems embarquent dans l'avion qui va les emmener à 4000m au-dessus d'Auxerre. © Radio France - Noémie Philippot

Auxerre, France

Se jeter dans le vide au-dessus d'Auxerre, c'est possible depuis ce premier week-end de juillet ! Après Saint-Florentin, le club de parachutisme Paris Jump vient d'ouvrir un nouveau centre sur l'aéroport d'Auxerre. Cette nouvelle base est réservée au saut en tandem, par petits groupes de quatre clients maximum par avion pour avoir plus de temps avec eux. 

Du côté de Paris Jump, l'idée était là depuis trois ans, mais les contrôleurs aériens et les gestionnaires de l'aéroport n'étaient pas encore décidés : "Saint-Florentin est une drope zone qui tourne pas mal donc ils étaient un peu craintif sur le fait que deux avions tournent en même temps" explique Manue Nicols, la directrice technique de ces deux sites. Puis la Direction Générale de l'Aviation Civile n'a pas donné son accord. "Le projet est un petit peu tombé en sommeil, et après ce sont eux qui sont revenus. Il y a vraiment une volonté de leur part, ils nous ont aidé sur les démarches."

Développer l'activité de l'aéroport

Pour Manue Nicols, les gestionnaires souhaitent aussi développer l'aéroport : "Ça ramène du monde ! Ce matin par exemple, pour un sautant, il y avait neuf accompagnant ! Il y a toujours un ami, un parent, donc ça fait tout de suite du monde qui peut venir consommer, c'est un vrai développement économique."

Les toutes premières rotations ont décollé ce samedi 6 juillet. D'habitude, la première, c'est surtout pour les clients mais cette fois même pour le moniteur, Daniel Alonso, 7500 sauts au compteur, cela a une saveur particulière : "C'est un challenge personnel, parce qu'on découvre, la veille on reconnaît le terrain, on prend les mesures du terrain, on regarde s'il n'y a pas d'obstacles, de turbulences, de choses comme ça." 

Pour deux candidates au saut, deux accompagnants : cette nouvelle activité doit ramener des dizaines de personnes chaque week-end sur l'aéroport d'Auxerre. - Radio France
Pour deux candidates au saut, deux accompagnants : cette nouvelle activité doit ramener des dizaines de personnes chaque week-end sur l'aéroport d'Auxerre. © Radio France - Noémie Philippot

Avec trois autres moniteurs, ils donnent les dernières consignes au sol avant d'embarquer. L'avion s'envole pour une montée à 4000 mètres au-dessus d'Auxerre : c'est à cette hauteur que les tandems sautent dans le vide. Le saut dure quelques minutes d'adrénaline pur. Après l'atterrissage, difficile de trouver les mots pour Sophie, Kimberley, Victor et Jordan : "La chute, je n'en revenais pas ! C'est magnifique, ça part d'un coup et on fait des galipettes dans l'air !" "On tombe, on est plaqué par l'air et après ... on plane." "C'est impressionnant de voir les autres disparaître avant de sauter, mais c'est trop bien ! On en prend plein la vue !"

"Vous pourrez faire tous les manèges du monde, vous ne retrouverez ça nulle part ailleurs" - Manue Nicols, directrice technique du club

40 personnes ont sauté pour cette première journée. Mais l'activité n'est pas accessible à toutes les bourses : 265 euros pour le saut, 95 euros supplémentaires si vous voulez la vidéo de l'expérience, et encore 30 euros pour avoir des photos. Certes, mais "la sensation de se poser sur l'air, vous pourrez faire tous les manèges du monde, vous ne retrouverez ça nulle part ailleurs" assure Manue Nicols. 

Le club d'Auxerre devrait être ouvert un ou deux week-ends par mois pour cette première saison, et espère ouvrir tous les week-ends de mars à novembre dès l'année prochaine.