Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Près de 1.200 personnes fragiles isolées suivies à Strasbourg dans le cadre du plan canicule

jeudi 26 juillet 2018 à 19:04 Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace

Alors que les températures sont élevées en cette fin juillet en Alsace, la ville de Strasbourg reste mobilisée pour suivre les personnes fragiles et isolées. Une veille sanitaire est mise en place depuis début juin, avec une campagne d'appels et des visites à domicile.

Un binôme d'agents de la ville de Strasbourg rappelle des personnes fragiles dans le cadre du plan canicule.
Un binôme d'agents de la ville de Strasbourg rappelle des personnes fragiles dans le cadre du plan canicule. © Radio France - Aurélie Locquet

Strasbourg, France

Chaque jour, depuis début juin, Andréa Kouévi et Sylvie Heili font 4 à 6 visites par jour chez des personnes fragiles isolées à Strasbourg. Il s'agit de l'un des trois binômes mis en place par la ville dans le cadre de son plan canicule. Elles s'assurent que les personnes visitées vont bien, et leur rappellent qu'en cas de grosses chaleurs, il faut éviter de sortir en milieu de journée, qu'il faut bien boire, et éventuellement s'humidifier la peau.

Un binôme de la ville de Strasbourg en visite chez Marguerite Gangloff, presque 90 ans.

En tout près de 1.200 personnes sont enregistrées dans le fichier des personnes fragiles isolées à Strasbourg, un enregistrement qui se fait sur la base du volontariat, par les personnes elles-mêmes, ou par leur famille. Des agents de la ville leur rendent visite au moins deux à trois fois au cours de l'été. 

Une vingtaine d'agents mobilisés si le niveau trois d'alerte est déclenché

Les visites se multiplient si le niveau trois du plan canicule est déclenché par la Préfecture. "Dans ce cas, on a une cellule d'appel qui se met en place", explique Mathieu Cahn, adjoint au maire à la ville de Strasbourg. Des agents volontaires sont mobilisés dans tous les services pour arriver à une vingtaine de personnes. "Vingt postes téléphoniques fonctionnent alors en permanence. Les personnes les plus fragiles sont appelées au moins une fois par jour."

  - Visactu
© Visactu -

En cas de fortes chaleurs, les conseils restent les mêmes pour tout le monde, prendre des nouvelles de ses voisins, boire beaucoup et rechercher la fraîcheur.