Économie – Social

1.500 manifestants contre l'austérité à Pau

Par Najat Essadouki, France Bleu Béarn jeudi 9 avril 2015 à 18:54

photo manif Pau
photo manif Pau © Radio France

Quelque 1500 à 2000 personnes ont manifesté contre l'austérité ce jeudi à Pau. Ils ont répondu à l'appel de quatre syndicat s: CGT, FO, FSU et Solidaires. Un cortège hétéroclite où l'on pouvait croiser des salariés du secteur public comme du privé.

De nombreux manifestants, 1500 selon la préfecture, ont battu le pavé ce matin pour protester contre l'austérité dictée par le gouvernement. Le cortège a démarré à 10h30 de la place Verdun pour s'achever vers midi de la préfecture. Une délégation syndicale a été reçu par le préfet des Pyrénées-Atlantiques où ils ont pu exposer leurs doléances qui seront transmise au gouvernement.

Un cortège hétéroclite

Dans les rangs de la manifestation, on pouvait croiser des salariés du secteur public comme du privé. Une trentaine d'employés de l'hôpital de Pau étaient présent dans le cortège pour dénoncer des conditions de travail qui se dégradent alors que les patients sont de plus en plus nombreux. Pour Sandrine, aide-soignante depuis plus de dix ans au service de gériatrie, la situation ne peut plus durer.

manifestation salariés hôpital de Pau

Des salariés du secteur privé étaient également mobilisés. Des employés de l'entreprise Turbomeca de Bordes étaient présent dans le cortège. Parick Condou y travaille, il réclame une meilleure rémunération car l'entreprise réalise des chiffres record.

Des professeurs de langues mobilisés

Dans le cortège, beaucoup de professeurs également. Principalement, des professeurs de langues mobilisés contre la réforme du collège annoncé pour la rentrée 2016. Cette réforme prévoit notamment l'enseignement de la deuxième langue vivante dès la 5e, actuellement enseignée à partir de la classe de 4e, mais les professeurs de langues regrettent une diminution des heures de cours d'enseignement, moins de trois heures par semaine. Anne Cezac est professeur d'allemand au collège de Morlaàs, pour elle, cette décision va forcément faire une école à deux vitesses.

manifestation prof Pau

Les professeurs de langues vivantes étaient aux côtés de leurs collègues du latin et du grec, eux aussi remontés contre le projet de réforme du collège. Ils y voient une future disparition de l'enseignement du latin et du grec ancien. Pour Maude, professeur de latin au collège de Bizanos, ces langues doivent être maintenues comme une option à part entière car elles font partis de notre culture.

manifestation prof latin Pau