Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emploi : 1 500 offres dans la restauration à pourvoir en Gironde

-
Par , France Bleu Gironde

Alors que la crise économique a frappé de plein fouet le secteur de la restauration, la Chambre de commerce et d'industrie organise des jobs-dating tous les lundis du mois de juin. Les professionnels de la restauration y rencontrent des demandeurs d'emploi. Il y a 1 500 offres dans ce secteur.

Ce lundi 7er juin à Bordeaux, les demandeurs d'emploi sont allés à la rencontre des patrons de l'hôtellerie-restauration pour trouver un emploi.
Ce lundi 7er juin à Bordeaux, les demandeurs d'emploi sont allés à la rencontre des patrons de l'hôtellerie-restauration pour trouver un emploi. © Radio France - Yvan Plantey

Ce mercredi, les lieux de vie vont pouvoir desserrer la ceinture des restrictions sanitaires grâce à l'assouplissement du protocole sanitaire lié au Covid-19. Pour cela, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Bordeaux-Gironde va les aider. Elle organise tous les lundi de juin (7, 14, 21 et 28), des jobs-dating dans ses locaux, place de la Bourse, de 9h30 à 12h30. Une vingtaine de patrons de l'hôtellerie-restauration sont présents avec des offres d'emploi, en CDD ou en CDI. Actuellement, en Gironde, il y en 1 500 dans ce secteur à pourvoir.

On a une forme de rush dans le métier, avec une forte tension sur ceux de cuisinier et serveur - Nicolas Moreau, directeur territorial Pôle Emploi en Gironde.

L'hôtellerie-restauration est l'un des secteurs où l'on recrute le plus dans le département, "ce qui s'explique par la réouverture des hôtels, restaurants et des bars. On a une forme de rush dans le métier, avec une forte tension sur ceux de cuisinier et serveur", précise Nicolas Moreau, directeur territorial Pôle Emploi en Gironde. Il poursuit : "Déjà, habituellement, sur le Bassin d'Arcachon ou à Bordeaux, on a des recrutements importants à cette époque. Là, la période de confinement n'a pas aidé car on a des équipes qui ont été éparpillées."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

79% de ces établissements ont du mal à recruter

Si le nombre de demandeurs d'emploi n'a pas fait exploser la jauge de cet événement dans les murs de la CCI ce lundi matin, les besoins en main d'oeuvre sont bien réels. Selon un sondage réalisé par la CCI de Bordeaux-Gironde, 79% des établissements de ce secteur ont du mal à recruter et près de la moitié (57%) peine à concrétiser un CDI. "Les gens veulent s'engager comme ça, ils vous voient comme celui qui va les nourrir pour l'été ou l'hiver et ensuite ils partent", regrettent de concert les gérants du restaurant La petite Savoie présents à cet événement, avant d'ajouter : "C'est pour cela que nous cherchons quelqu'un d'entier qui est prêt à s'engager durablement avec nous."

Il est prêt à signer un CDI, à s'engager et il est motivé, ça me va - Gilles, le gérant du restaurant Le Phénix d'or

À quelques mètres de leur table, celui du Phénix d'or a finalement orienté son choix vers un candidat qui se reconvertit, passant des "métiers du son à la restauration vu la crise récente qui touche le monde de la culture", avance l'intéressé. Le patron de ce restaurant vietnamien, Gilles, se justifie : "Le feeling est super bien passé avec Maxime et c'est ce qui compte au fond. Il est prêt à signer un CDI, à s'engager et il est motivé, ça me va." Lors des précédentes éditions, plus d'un millier de CV avait été déposé et 66% des contrats signés étaient en CDI.

Retrouvez La Nouvelle Eco tous les matins à 7h15 sur France Bleu Gironde

Choix de la station

À venir dansDanssecondess