Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un suicide et une tentative de suicide à l'hôpital de Denain, la CGT dénonce des mauvaises conditions de travail

-
Par , France Bleu Nord

Le 16 décembre une infirmière s'est injectée un produit létal, elle a été sauvée par ses collègues, et le 10 janvier un infirmier s'est pendu chez lui après un entretien avec la direction. La CGT dénonce de mauvaises conditions de travail et une pression permanente sur les agents.

Photo d'illustration hôpitaux
Photo d'illustration hôpitaux © Maxppp - Luc Nobout

Denain, France

Dans les services c'est la colère et le choc selon la CGT, en moins d'un mois, un infirmière a tenté de se suicider aux urgences, et un infirmier s'est pendu chez lui jeudi dernier. Intolérable pour le syndicat qui pointe du doigt des heures supplémentaires en pagaille, 5000 rien qu'aux urgences, des rappels incessants sur les jours de repos, des violences physiques et verbales de patients de plus en plus nombreux 3000 passages de plus en 3 ans aux urgences. 

Des phénomènes qui ont des répercussions sur la vie personnelle des agents dont le taux de divorce a explosé ces dernières années.

Et puis le syndicat dénonce aussi la pression sur les agents 

Des ordres, des contre ordres, on nous dit qu'on ne va pas assez vite, qu'on a trop de temps morts. On ne prend plus le temps avec nos patients, l'humain on le brade, Carole Biondolillo, aide soignante et déléguée CGT

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

La direction propose des aménagements aux urgences

Le directeur de l'hôpital dément tout lien entre le suicide de l'infirmier et son travail, c'est l'incompréhension totale explique Eric Lagardère, en revanche, il reconnait des dysfonctionnements aux urgences, problème de plannings, surcharge de travail, il promet donc de renforcer les effectifs avec pourquoi pas un pool de remplaçants, comme dans d'autres hôpitaux, une supervision des agents qui pourraient présenter des problèmes ou encore un encadrement renforcé pour éviter des problèmes de plannings, et autres.

La CGT réclame aussi une expertise indépendante dans l'hôpital.

Et pour Sylvie Schutt, le problème n'est pas que Denaisien,  l'hôpital public a vraiment "touché le fond" selon elle, suite aux différentes réformes et coupes budgétaires

Soigner ça devient une épreuve, avant les agents arrivaient à surmonter tout ça, parfois ils prenaient des arrêts, mais là ils n'arrivent plus à faire face et passent à l'acte, je suis dégoutée.

Sylvie Schutt, déléguée CGT

La déléguée CGT demande demande donc à l'état de revoir ses budgets à la hausse pour éviter d'autres drames.