Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

10 à 15% de visiteurs en moins au marché de Noël de Strasbourg

jeudi 24 décembre 2015 à 11:48 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Le marché de Noël de Strasbourg ferme ce jeudi 24 décembre. Une édition très particulière avec des mesures de sécurité exceptionnelles, prises au lendemain des attentats de Paris. En terme de fréquentation, les dégâts ont été limités selon la mairie.

La sécurité a été renforcée pour cette édition 2015 du marché de Noël
La sécurité a été renforcée pour cette édition 2015 du marché de Noël © Maxppp

Strasbourg, France

Les chalets du marché de Noël de Strasbourg ferment exceptionnellement ce jeudi 24 décembre au soir. Une fermeture anticipée dans le cadre des mesures de sécurité exceptionnelles dues à l'état d'urgence.

Cette édition 2015 aura été très particulière. Sitôt après les attentats de Paris, la question du maintien du Christkindelsmärik s'est posé. Le marché de Noël de Strasbourg s'est finalement tenu mais sous haute surveillance : stationnement interdit dans l'hypercentre, circulation automobile restreinte ailleurs, check-points d'accès, contrôles et fouilles. Le coup d'envoi avait été donné le 27 novembre avec une inauguration officielle place Kléber, où la chanteuse Angoon a chanté la Marseillaise à côté d'un sapin bleu-blanc-rouge.

10 à 15% de visiteurs en moins

Les commerçants craignaient une chute de la fréquentation. Elle n'a finalement pas été si terrible, selon Jean-Jacques Gsell, adjoint au maire en charge du tourisme à la ville de Strasbourg. Même si le bilan n'est pas définitif, il affirme que les dégâts ont été largement limités avec une perte de visiteurs de 10 à 15%, par rapport aux 2 millions de personnes qui sillonnent d'habitude les allées sur marché de Noël (jusqu'au 31 décembre).

Les commerçants installés dans les chalets ont vu leur chiffre d'affaires baisser, mais Michel Wagner qui préside le syndicat des exposants du marché de Noël, estime que "tout s'est bien passé. On a eu peur après le premier week-end un peu désert, j'avais peur aussi des restrictions, mais il n'y a pas eu de problème." 

Plus convivial

Paradoxalement l'état d'urgence aurait même permis de retrouver de la convivialité dans le dédale de chalets de la place Broglie à Strasbourg. "L'ambiance était sympa, justement parce qu'il y avait moins de monde, on discutait plus avec les gens, et surtout Strasbourg sans voiture, c'est génial", commente André Scheidel qui vend des jouets en bois.

Les marchés de Noël de Mulhouse et Colmar jouent les prolongations jusqu'au 28 et 31 décembre.