Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Une production 100% savoyarde, le nouvel objectif de la filature Arpin

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

En pleine crise sanitaire et économique, la filature Savoyarde Arpin veut produire 100% de sa marchandise dans le département. Une partie de sa production est actuellement fabriquée au Portugal. Le Covid chamboule le marché, les entreprises doivent s'adapter selon son dirigeant.

La filature savoyarde Arpin existe depuis plus de 200 ans
La filature savoyarde Arpin existe depuis plus de 200 ans - Page Facebook Arpin

C'est une véritable institution en Savoie. Plus de 200 ans que la filature Arpin produit et vend partout dans le monde : coussin, plaid, couverture, chemise, veste, pull... Ses ateliers de fabrication sont situés à Séez et Albertville. Cependant, 20% de sa marchandise est fabriquée par un sous-traitant au Portugal, près de Porto. 

Malgré la crise sanitaire et économique, l'entreprise a le projet de tout relocaliser en Savoie et donc d'avoir une production 100% locale. Il faut s'adapter au marché et à ses évolutions dues au Covid explique Sébastien Paillard, le directeur général d'Arpin. 

France Bleu Pays de Savoie : Vous avez donc un projet de relocalisation et de production 100% savoyarde. Pourquoi maintenant ?

Sébastien Paillard : Parce que le Covid, parce qu'aujourd'hui nous avons également une volonté de proposer l'ensemble de nos produits fabriqués dans nos ateliers. Actuellement, tous les éléments de décorations sont fabriqués en Savoie, tout ce qui est "vestiaire" est au Portugal. En réalité, c'est la confection. Par exemple pour les vestes, c'est notre laine néanmoins l'assemblage et la découpe sont réalisés au Portugal. Aujourd'hui le savoir-faire a plutôt disparu en France. C'est un vrai défi pour Arpin de relocaliser.

Vous parlez du Covid. En quoi a-t-il joué dans votre décision ?

Pour plusieurs raisons. Aujourd'hui les cartes de la distribution sont rebattues. Les consommateurs sont beaucoup plus exigeants sur les valeurs portées par une marque. Le client d'avant Covid avait engagé des démarches de changements de ses habitudes, notamment sur le vêtements. La pandémie ne vient pas changer cette philosophie mais l'accélérer. 

Est-ce fondamental de nos jours pour une entreprise d'avoir sa fabrication 100% française ?

C'est une grande question. On dit souvent qu'une couturière chinoise, portugaise ou française savent tout aussi bien travailler l'une que l'autre. Une entreprise aujourd'hui peut exporter ses produits dans le monde entier mais elle doit avoir un impact local. C'est pour cela que l'on travaille avec les éleveurs ovins de Savoie et que l'on essaye de faire travailler des sous-traitants autour de chez nous. Arpin ne pourra rien faire à Brest à part vendre ses produits. On ne peut pas avoir d'actions. Néanmoins on peut en avoir une forte en local. 

Plus globalement, ressentez-vous l'impact de la crise ? Avez-vous des clients aujourd'hui qui ne peuvent plus se payer vos produits ? 

Pas vraiment. On a un peu changé notre vestiaire, notre fusil d'épaule et la gamme de nos produits afin de revenir sur des produits beaucoup plus intemporels et simples. Aujourd'hui les clients achètent moins mais mieux. Ils sont prêt à mettre un peu plus dans l'achat de produits où il y a une vrai garantie sur la fabrication et durabilité.

MaSolution
MaSolution © Radio France

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess