Infos

12.500 emplois sur 4 départements : les entreprises de la Mecanic Vallée se sont retrouvées à Brive

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin jeudi 29 septembre 2016 à 16:56

Des rencontres très professionnelles pour les entreprises de la Mecanic Vallée
Des rencontres très professionnelles pour les entreprises de la Mecanic Vallée © Radio France - Nicolas Blanzat

La 18e édition des rencontres de la "Mecanic Vallée" s'est tenue, ce jeudi, à Brive. Elle permet aux entreprises du secteur de se rencontrer, d'échanger, d'ébaucher de futures collaborations. Un secteur d'activité qui pèse lourd en Haute-Vienne, Corrèze, Lot et Aveyron.

La "Mécanic Vallée", étendue sur la Haute-Vienne, la Corrèze, le Lot et l'Aveyron, a tenu ce jeudi la 18e édition de ses rencontres. Ca se passait à Brive, cette année, à l'espace des 3 Provinces où plus de 110 entreprises étaient présentes, sur un total d'environ 200 identifiées sur les quatre départements. Des entreprises de l'aéronautique, de la mécanique, de l'automobile ou encore des machines-outils qui ont vu à cette occasion des donneurs d'ordre comme Airbus, Borg Warner ou Siemens pour faire se rencontrer l'offre et la demande. C'est, en quelque sorte, le lieu où il faut être pour prendre des contacts avant des futurs contrats.

12.500 emplois, 200 entreprises

Il faut dire que la "Mecanic Vallée" est en pleine expansion avec beaucoup d'entreprises de pointe, qui innovent sans cesse et qui génèrent beaucoup d'emplois. "C'est 12.500 emplois sur ce territoire", lâche Hervé Danton, le président du réseau d'entreprises "Mecanic Vallée". "Ce sont 1.000 emplois créés sur les trois dernières années. Ce sont des besoins permanents en recrutement, il y a 100 emplois à pourvoir tout de suite, et entre 350 et 400 tous les ans, dans tous les types de métiers."

"On est installé depuis un an [...] on était 2 sur le pôle de fabrication, on est 4 [...] et on est en phase de levée de fonds pour développer un parc plus conséquent"

Exemple avec i3d concept, basée à Donzenac, près de Brive. Cette entreprise fait de l'impression en 3 dimensions de pièces métalliques. "C'est une technologie qui est assez récente, qui a un niveau de maturité en forte progression aujourd'hui, et qu'on souhaite démocratiser dans l'industrie pour aboutir à des pièces à plus forte valeur ajoutée", explique Jean-Baptiste Péjoine, le patron. "On est installé depuis un an et nous sommes en phase de développement. On avait attaqué avec deux personnes sur le pôle de fabrication, et maintenant on est quatre. Et on est en phase de levée de fonds pour pouvoir développer un parc plus conséquent, et offrir des solutions de production en série aux industriels."

Partager sur :