Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

12% des salariés de Côte-d'Or ont bénéficié de la "prime Macron"

-
Par , France Bleu Bourgogne

L'Urssaf a publié un premier bilan de cette mesure qui avait été annoncée en décembre dernier pour répondre à la crise des "gilets jaunes".

Les manifestants gilets jaunes défilent dans les rues de Dijon (Côte d'Or) le 15 décembre 2018. Photo d'illustration.
Les manifestants gilets jaunes défilent dans les rues de Dijon (Côte d'Or) le 15 décembre 2018. Photo d'illustration. © Radio France - Anne Pinczon du Sel

C'était l'une des principales mesures pour répondre au mouvement des "gilets jaunes". La prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, surnommée "prime Macron", est loin d'avoir profité à une majorité de salarié : seulement 12% d'entre eux l'ont touché en Côte-d'Or, selon un premier bilan provisoire de l'Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales (Urssaf).

Entre décembre et fin janvier, ce sont donc 18 500 salariés du département qui ont reçu un total de 9,2 millions d'euros. La prime moyenne s'élève à 443 euros. 

Les petites entreprises ont octroyé un montant plus important : "Les établissements de moins de 10 salariés ont distribué une prime moyenne de 522 euros, contre 384 euros pour les entreprises de plus de 2000 personnes", explique l'Urssaf. 

Une prime défiscalisée

Les entreprises avaient jusqu'à ce weekend pour octroyer cette prime exceptionnelle. Exonérée de toute charge, pour un montant maximal de 1000 euros, elle devait être versée à des salariés gagnant moins de trois fois le smic. Ce dispositif avait été annoncé le 10 décembre dernier en parallèle d'autres mesures, suite à la mobilisation des "gilets jaunes". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu