Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

120 emplois du site Mecachrome d'Aubigny-sur-Nère sauvés grâce à un accord d'activité partielle

-
Par , France Bleu Berry

C'est le soulagement pour une partie des employés de Mecachrome à Aubigny-sur-Nère. Un accord d'activité partielle a été conclu ce vendredi et il permet de sauver 120 des 160 postes menacés.

L'usine Mecachrome menaçait au début d'automne de supprimer l'intégralité des emplois de l'usine d'Aubigny - Photo d'illustration
L'usine Mecachrome menaçait au début d'automne de supprimer l'intégralité des emplois de l'usine d'Aubigny - Photo d'illustration © Maxppp - Alain Fougeray

Les négociations entamées depuis quelques semaines entre la direction et les syndicats du site Mecachrome d'Aubigny-sur-Nère, dans le Cher, semblent avoir porté leurs fruits. Un accord d'activité partielle a été conclu ce vendredi soir, a-t-on appris auprès du syndicat Force Ouvrière au sein de l'entreprise. 120 postes sont sauvés, mais 40 emplois restent menacés.

Au début de l'automne, l'entreprise spécialisée dans la fabrication de pièces pour l'industrie aéronautique avait annoncé envisager la suppression de l'intégralité des emplois de l'usine d'Aubigny-sur-Nère. Le recours à l'activité partielle de longue durée permet aux salariés de faire face à la crise économique engendrée par la crise sanitaire du coronavirus en France. Si 40 emplois sont toujours menacés, 120 postes sont désormais sauvés. Un plan de départ volontaire est en cours de négociation selon Stéphane Carré, syndicaliste FO au sein de l'usine installée dans le Cher.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess