Économie – Social

150 entreprises de Toulouse et d'Occitanie au Salon du Bourget

Par Vanessa Marguet, France Bleu Toulouse et France Bleu lundi 19 juin 2017 à 17:50

Le Bourget attire 2400 exposants et 350 000 spectateurs.
Le Bourget attire 2400 exposants et 350 000 spectateurs. © Radio France - @Maxppp

Le 52e salon du Bourget a ouvert ses portes ce lundi en région parisienne et la région Occitanie y est présente en force, avec 150 entreprises, derrière Airbus, le navire amiral, qui a déjà annoncé une grosse commande et le lancement de l'A380 Plus.

La Région Occitanie est bien représentée cette année encore au salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget, le plus grand rendez-vous du genre au monde. 150 entreprises de Toulouse et de toute la région ont fait le déplacement, c'est la plus grosse délégation régionale.

Au-delà des gros acteurs comme Airbus, ATR, Safran, Thalès ou Latécoère, le pôle de compétitivité Aérospace Valley et le Conseil Régional ont emmené 78 PME d'Occitanie dans l'espace qui leur est dédié, dont la moitié de haut-garonnaises. C'est très important pour les sous-traitants du secteur d'être sur place pour la présidente d'Aérospace Valley, Agnès Paillard, car "ça offre des opportunités de rencontres uniques".

"Elles bénéficient d'une visibilité qu'elles n'auraient pas autrement. On arrive à voir des gens qu'on n'arrive jamais à voir" - Agnès Paillard

Parmi les PME régionales présentes au salon du Bourget, il y a Air Support, une entreprise basée à Pujeaudran dans le Gers, à la frontière de la Haute-Garonne, qui fête ses 25 ans cette année. Elle est en pleine croissance et emploie 109 salariés spécialisés dans la maintenance aéronautique. La directrice générale déléguée, Sabine Tertre, explique que le Bourget est un rendez-vous incontournable car dit-elle "on partage dans la convivialité et, pour nous qui sommes très présents à l'export, ça permet de rencontrer beaucoup de clients du monde entier en peu de temps"

"C'est un moyen de faire le tour du monde en une semaine" . — Sabine Tertre, d'Air Support

Airbus dégaine son A380 Plus

De leur côté, les géants du secteur utilisent le Bourget comme une vitrine. A chaque édition, tous les deux ans, c'est l'occasion pour Airbus et Boeing de se livrer une guerre des annonces et de la com'. Lundi, juste après l'inauguration du salon par le président Emmanuel Macron, Airbus a ouvert les hostilités en annonçant une commande de 100 A320 NEO par le loueur d'avions américain Gecas. Il y a eu d'autres annonces moins importantes, mais les commandes ne devraient pas pleuvoir sur ce salon. Fabrice Brégier le numéro 2 d'Airbus le confirmait ce week-end chez nos confrères de France Inter : "Il y a eu des salons avec plus de 700 commandes pour Airbus, on ne sera pas dans ces niveaux-là cette fois-ci". Il y a un ralentissement, mais pas d'inquiétudes à avoir pour l'avenir dit-il. L'avionneur a 10 ans de carnet de commandes devant lui et table sur un doublement de la flotte mondiale d'ici 20 ans, avec 35 000 nouveaux appareils à fabriquer et des cadences de production qui vont encore augmenter.

Le match Airbus / Boeing se joue aussi sur le terrain de l'innovation. Et sur ce plan-là, Airbus a annoncé dès dimanche le lancement d'un A380 Plus, pour rebooster les ventes en berne de son géant des airs. Il ne s'agit pas d'une révolution comme aurait été l'annonce d'un A380 NEO, avec un nouveau moteur et des gros changements. Avec l'A380 Plus, il y aura des modifications, mais plus modestes. L'avion sera redessiné avec des ailettes de 5 m de haut au bout des ailes pour gagner en aérodynamisme et permettre d'économiser 4% de carburant. L' A380 Plus pourra aussi accueillir 80 passagers supplémentaires et monter à 575 sièges grâce à des aménagements intérieurs.

Visuel fourni par l'avionneur.  - Aucun(e)
Visuel fourni par l'avionneur. - @Airbus

Boeing a contre-attaqué mais dans une autre catégorie, celle des moyens courrier en annonçant le lancement d'un 737 Max 10 pour concurrencer l'A321 NEO d'Airbus, qui truste le marché des avions d'environ 240 sièges.

L'A321 NEO est d'ailleurs l'une des vedettes du salon. Il fait des démonstrations en vol, avec l'autre dernier né d'Airbus le très long A350-1000. Ils jouxtent sur le Tarmac l'A380 et l'A400M, l'avion militaire qui a connu bien des retards et des déboires, mais qu'Emmanuel Macron a choisi ce lundi pour faire son arrivée au Salon. L'A400 M reste aussi le chouchou du public, avec le rafale... Ce sont en général les plus photographiés au Bourget.