Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retour à la normale dimanche pour le traitement des déchets en Ile-de-France assure le Syctom

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un retour à la normale dimanche : c'est ce que promet le président du Syctom, l'organisme qui s'occupe du traitement des déchets de 85 communes franciliennes. Jacques Gautier assure que la réquisition des personnels va permettre de rallumer les fours et mettre fin à un "scandale écologique".

Le centre de traitement des déchets d'Ivry-sur-Seine
Le centre de traitement des déchets d'Ivry-sur-Seine © Radio France - Faustine Mauerhan

Les trois incinérateurs du Syctom vont reprendre leur travail de traitement des déchets et la situation devrait revenir à la normale ce week-end. C'est la conséquence de la réquisition des personnels, prise par le préfet de police. 

Les usines de Saint-Ouen et d'Ivry "ont repris ou vont reprendre le travail" précise Jacques Gautier ce vendredi matin sur France Bleu Paris, "pour incinérer et valoriser les 6.000 tonnes de déchets que nous recevons chaque jour".

Réaction de la CGT mines énergie

"La réquisition pour démarrer Ivry a été faite et court jusqu'au 13 février et la réquisition pour démarrer saint Ouen est en cours de rédaction. On enlève le droit de grève à tous les salariés des usines, on veux rendre de nouveau invisible le mécontentement des salariés" a déclaré Julien Lambert, délégué CGT mines énergie à France Bleu Paris ce vendredi matin.

Un "scandale écologique"

Alors que les poubelles s'entassaient depuis quelques jours sur les trottoirs parisiens, "nous serons en mesure dès aujourd'hui de traiter l'ensemble des déchets apportés alors que jusqu'à présent nous étions obligés de les dériver vers de l'enfouissement vers la grande région parisienne ce qui était un scandale environnemental. 200 gros porteurs transportaient ces déchets tous les jours soit 50 tonnes de CO2 en plus quotidiennement".

Moins de chauffage

Autre souci pour le Syctom, "pendant que les fours sont arrêtés nous ne pouvons fournir la vapeur et participer au chauffage de 300.000 foyers parisiens et des hôpitaux de l'AP-HP, soit dix millions de kilowatts / heure par jour".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu