Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

16e semaine de la qualité de vie au travail : un salarié sur deux souffre de manque de reconnaissance

-
Par , France Bleu

La 16ème édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail est organisée du 17 au 21 juin 2019. Il s'agit de sensibiliser les entreprises à l’intérêt qu'il y a pour leur performance d'impliquer leurs employés.

16e semaine de la Qualité de Vie au Travail (QVT) 2019 : la performance ou comment concilier efficacité, santé et bien-être humain ?
16e semaine de la Qualité de Vie au Travail (QVT) 2019 : la performance ou comment concilier efficacité, santé et bien-être humain ? © Maxppp - BELPRESS

Comment concilier efficacité, santé et bien-être humain ? C'est le thème de la 16e semaine de la Qualité de Vie au Travail  (QVT). Elle est organisée par l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) et le réseau d'associations régionales (Aract). Du 17 au 21 juin,  une cinquantaine de rencontres, débats et présentations ainsi qu'une dizaine d'événements numériques (tables rondes) sont organisés dans toutes les régions.

Le bien-être au travail est la priorité n°1 des salariés français

Le bien-être au travail est la priorité n°1 des salariés français (59%), juste devant le pouvoir d'achat (58%) et les conditions de travail (56%) or près d'un salarié sur cinq déclare ne pas trouver d'intérêt à son travail (19%) selon une étude réalisée par BVA pour Salesforce.  

22% des français se déclarent le plus souvent démotivés lorsqu'ils vont travailler. Cela s'explique principalement par le manque de reconnaissance. Un salarié sur deux souffre de ce manque de reconnaissance au travail.  Or c'est pourtant la clé pour motiver des collaborateurs.

Etre reconnu au travail rend plus productif

La reconnaissance génère des émotions positives, les émotions positives de la motivation et la motivation génère engagement et productivité. L'équation est simple selon l'étude sur le bonheur au travail menée par le cabinet de recrutement Robert Half. "Les salariés heureux sont plus résilients et plus fidèles, ils défendent leur entreprise avec plus d'enthousiasme et de conviction", explique Olivier Gélis, directeur général de Robert Half France. Ils sont plus productifs donc. Alors qu'à l'inverse un manque de reconnaissance est mal vécu et génère désengagement, démotivation et à terme baisse de productivité pour l'entreprise.

Chômage de masse, crise économique, robotisation des tâches..

Chômage de masse, crise économique, robotisation des tâches, les "Millennials" se montrent davantage insatisfaits de leur vie professionnelle que leurs aînés : le taux de satisfaction atteint 64% chez les moins de 35 ans contre 80% en moyenne pour les autres générations selon une enquête Domplus-BVA-La Tribune. 

« Souvent, dans le discours des employeurs, on retrouve une incompréhension. Ils pensent qu'il n'y a plus d'engagement envers l'entreprise chez les jeunes salariés. Mais ce n'est pas ça, c'est simplement qu'il est différent », précise Arnaud Vallin, sociologue chez Domplus.

Quête de sens dans leur travail, refus d'effectuer des tâches de manière industrialisée, intérêt pour mener des « projets » plutôt que des missions sur le long terme sont autant de tendances qui émergent du côté des jeunes travailleurs.