Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

196 emplois supprimés à la papeterie UPM Chapelle Darblay près de Rouen

jeudi 13 novembre 2014 à 16:32 Par Claire Briguet-Lamarre, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La direction du groupe finlandais UPM annonce ce jeudi la fermeture de certaines de ses unités en Europe, c'est le cas de celle de Chapelle Darblay, à Grand-Couronne près de Rouen en Seine-Maritime. 196 emplois sur 400 seraient supprimés sur ce site.

La papeterie UPM Chapelle Darblay à Grand-Couronne (capture d'écran).
La papeterie UPM Chapelle Darblay à Grand-Couronne (capture d'écran). © Google Street View

Le groupe Finlandais UPM va supprimer 550 emplois dont 196 à Grand-Couronne, en Seine-Maritime à côté de Rouen. L'information a été annoncée ce jeudi par la direction du groupe. Le site normand existe depuis 1927, il est spécialisé dans la fabrication de papier journal à partir de fibres 100% recyclées. 380.000 tonnes de papier sortent chaque année du site haut-normand.

Nous regrettons l'impact des fermetures envisagées sur nos salariés

Dans un communiqué, la direction du papetier évoque les difficultés économiques du groupe liées à la chute des ventes de journaux. Le groupe doit économiser 150 millions d'euros en 2015 et prévoit de réduire de 800 000 tonnes sa capacité de papier.

Pour le syndicat CGT majoritaire sur le site: "Cette terrible nouvelle sonne comme une trahison pour toutes les personnes qui se sont investies dans des projets, des restructurations" . L'organisation appelle déjà à un mouvement de grève le 28 novembre (voir le communiqué de la CGT ci-dessous).

Des sites en Finlande et au Royaume-Uni aussi vont fermer, ce qui représenterait au total 550 postes détruits.

Communiqué CGT UPM by BénédicteCourret