Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

1er-Mai à Paris : les commerces sur le parcours devront rester fermés

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

C'est une consigne de la préfecture de police de Paris. Mercredi 1er mai, les commerces situés entre Montparnasse et Italie devront rester fermés "le temps de la manifestation".

Le 1er mai 2018 avait été le théâtre de nombreuses dégradations, à Paris
Le 1er mai 2018 avait été le théâtre de nombreuses dégradations, à Paris © Maxppp - Julien Mattia

Paris, France

Coup dur pour les restaurants et boutiques des boulevards du Montparnasse, de Port-Royal, Saint-Marcel et de l'Hôpital. Ils devront rester fermés une partie de la journée, mercredi 1er mai. 

La crainte de casseurs infiltrés dans le cortège

La préfecture de police de Paris rappelle que des violences et dégradations avaient été commises lors de la manifestation du 1er mai 2018 par des casseurs extérieurs au mouvement syndical. "Compte tenu des risques de même nature qui sont susceptibles de se produire [...] ainsi que des menaces pesant sur les biens", Didier Lallement, préfet de police, a pris un arrêté obligeant "les responsables des commerces, débits de boissons et restaurants, installés sur le parcours du cortège intersyndical à fermer leurs établissements le temps de la manifestation" mercredi 1er mai 2019.

Des commerçants excédés

"Compte tenu de ce qu'ils sont capables de faire, on est un peu inquiet" reconnaît Cédric Galaud, directeur du restaurant Big Fernand sur le boulevard Montparnasse, qui n'ouvrira qu'à 19 heures "si les conditions le permettent". "Je n'ai pas de store ni de planches de bois à mettre devant ma vitrine, j'ai un peu peur pour la façade", craint-il.

Un peu plus loin, ce gérant d'une brasserie chic, qui tient à conserver l'anonymat, ne comprend pas. "Des mois que ça dure et on laisse faire. C'est incompréhensible. Les casseurs s'en prennent à la France qui travaille, il faut le dire. Nous, on voudrait travailler, mais on nous empêche." Il restera fermé toute la journée.

Un parcours de trois kilomètres

Le cortège intersyndical doit partir à 14 h 30 depuis Montparnasse en direction de la place d'Italie. Ils doivent être rejoints, en début de cortège, par une manifestation libertaire (qui part à 11 heures de la place des Fêtes, dans le XIXe arrondissement) et par des militants antifascistes.