Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

2 millions 818 338 habitants en Bourgogne-Franche-Comté: la population régionale stagne

2 818 338 habitants très exactement, c'est la population de la Bourgogne Franche Comté au 1er janvier 2016. Chiffre dévoilé ce jeudi par l'Insee. Notre région est la seule en France métropolitaine dont la population stagne, après 50 ans de croissance.

Besançon est la seule ville franc-comtoise qui gagne des habitants
Besançon est la seule ville franc-comtoise qui gagne des habitants © Maxppp - Ludovic Laude

Besançon, France

Au 1er janvier 2016., la Bourgogne-France Comté comptait  2 818 338 habitants, c'est le chiffre dévoilé ce jeudi par l'Insee.  Alors que sur l'ensemble de la France métropolitaine, la population a augmenté de 0,4% entre 2011 et 2016, dans la grande région la population stagne après 50 ans de croissance. En Franche Comté, seul le Doubs et dans une moindre mesure le Territoire de Belfort gagnent des habitants.

Le Doubs a gagné entre 2011 et 2016  9 446 habitants, c'est la plus forte progression départementale en Bourgogne-Franche-Comté.  Ils sont 741 de plus dans le Territoire de Belfort. Dans ces deux départements, c'est le solde naturel qui est le moteur de cette croissance démographique, autrement dit les naissances sont plus nombreuses que les décès. En revanche dans toute la Franche-Comté, le solde migratoire, la différence entre ceux qui partent et ceux qui arrivent, est négatif.  

Besançon, l'une des rares ville qui gagne des habitants 

Mais le Doubs tire quand même son épingle du jeu grâce à l'attractivité de la zone frontalière et au dynamisme démographique de  Besançon,  l'une des rares villes de Bourgogne Franche Comté qui gagne des habitants. Ils sont 587 de plus entre 2011 et 2016, la population s'élevait début 2016 à 116 466 bisontins.  Ce qui compense la baisse dans le Nord Franche-Comté où Montbéliard, Valentigney et surtout Audincourt voient leur population diminuer. La Haute-Saône est  le département franc-comtois le plus touché par la baisse démographique: moins 2453 habitants entre 2011 et 2016. Une baisse aussi dans le Jura avec 777 jurassiens de moins.

Choix de la station

France Bleu