Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux repreneurs pour les Forges et aciéries d'Anor fermées il y a presque un an

-
Par , France Bleu Nord

C'était le 31 juillet dernier, l'usine des Forges et aciéries d'Anor fermait, laissant sur le carreau ses 68 salariés. Ce vendredi, on apprend qu'une vingtaine d'entre eux seraient repris dans une offre qui associe deux entrepreneurs de la région et la communauté de communes du Sud Avesnois.

Les salariés des acieries et forges d'Anor le jour de la fermeture
Les salariés des acieries et forges d'Anor le jour de la fermeture © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Malgré la fermeture des Forges et aciéries d'Anor il y a près d'un an, de nombreuses entreprises ont continué à s'intéresser à l'établissement fondé en 1902. Un premier investisseur du Valenciennois avait finalement jeté l'éponge en octobre, mais là une vingtaine de salariés seraient repris par deux entreprises régionales dont Eurolame basée à Libercourt dans le Pas de Calais.

Deux entrepreneurs qui reprendraient deux des trois activités d'origine, la fonderie et la mécanique des lames.  Et pour les aider, la communauté de communes Sud Avesnois a décidé de mettre la main à la poche et d'avancer l'achat de 120 000 euros d'actifs pour pouvoir relancer rapidement l'activité dés l'été si le tribunal de commerce de Valenciennes valide l'offre mi juillet.

Un engagement logique pour la plus ancienne entreprise du secteur pour Jean-Luc Peyrat, le président de la communauté de communes

C'est le pied à l'étrier, en reprenant ça va susciter de l'activité, l'activité va susciter des commandes. Le confinement a prouvé qu'il était intéressant de repositionner nationalement ou de manière européenne nos productions donc je fais confiance en l'avenir 

95% des personnes reprises seront des anciens salariés des aciéries et forges d'Anor.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu