Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

20.000 emplois ne trouvent pas preneur en Provence-Alpes-Côte d'Azur

jeudi 13 septembre 2018 à 7:10 Par David Aussillou, France Bleu Provence

Alors que le gouvernement veut réformer l'assurance chômage, plusieurs dizaines de métiers n'attirent plus de candidats dans la région. 20 000 emplois sont en souffrance. Plus de 300 000 personnes cherchent un travail.

Le métier de boucher souffre d'un manque de candidat dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Le métier de boucher souffre d'un manque de candidat dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur © Maxppp -

PACA, France

Pendant sa ballade nocturne sur le Vieux-Port à Marseille, Emmanuel Macron a été interpellé vendredi dernier par un jeune étudiant en manque d'emploi. Le président de la République lui a d'abord conseillé de se diriger vers l'apprentissage pour trouver un travail. Devant l'air dubitatif du jeune Marseillais, il lui lance alors : "Tu vas au Petit Nice, ils cherchent 10 serveurs. Tu dis que c'est moi qui t'en ai parlé et tu dis que tu seras exemplaire". 

Finalement, le patron de ce restaurant étoilé où Emmanuel Macron a dîné avec Angela Merkel n'a pas reçu la visite de l'étudiant.  Et ça ne l'a pas surpris. "C'est bien beau de dire qu'il n'y a rien à faire, mais il faut déjà en avoir les tripes et le cœur, affirme Gérald Passédat, le chef du Petit Nice. Quand j'embauche un jeune, il s'en va vite. Il s'aperçoit qu'au mois d'août, c'est plus facile d'aller à la plage. Mais il faut avoir le sens du devoir dans ce métier"

Un boucher peut gagner autant qu'un avocat

Selon un rapport de l'Observatoire Régional des Métiers (ORM) de 2016, 20 000 emplois ne trouvent pas preneur dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. 54 métiers sont en tension, c'est à dire qu'ils sont victimes "d'un déséquilibre entre l'offre et la demande depuis au moins 10 ans".  Dans le Top 10 de ces jobs mal aimés dans le sud de la France : le métier de boucher. 5 % des 625 offres d'emplois répertoriées en un an ont du être retirées, faute de candidat. "Et pourtant, on fait les 35 heures aujourd'hui, précise Jean-Daniel Tavé, président du Syndicat de la Boucherie dans le Var. On peut gagner aussi bien sa vie qu'un avocat".

1000 offres d'emplois par semaine pour câbler en fibre optique

Il y a aussi les métiers du numérique devenus incontournables pour les prochaines années. En 2022, 100 % du territoire français devra être couvert par le très haut débit. Chaque semaine, 1000 offres d'emplois sont publiées pour trouver des câbleurs en fibres optiques. Ce métier s'apprend dans le cadre de l'apprentissage. "Ce n'est quand même pas donné à tout le monde explique Caroline Michaud, manageur à l'Afpa à Marseille. Ils doivent câbler avec les aléas de la météo, même quand c'est la canicule". D'ici fin 2018, un millier d'embauches de câbleurs est prévu en Provence.