Économie – Social

Vingt anomalies détectées sur des pièces destinées à l'EPR de Flamanville

Par Julien Pasqualini, France Bleu Cotentin et France Bleu vendredi 23 septembre 2016 à 19:13

Depuis le début du chantier en 2007 l'EPR de Flamanville accumule les pépins
Depuis le début du chantier en 2007 l'EPR de Flamanville accumule les pépins © Radio France - Julien Pasqualini

Vingt irrégularités portant sur des équipements destinés à l'EPR de Flamanville ont été détectés, à l'occasion de l'audit de l'usine du Creusot d'Areva. Un audit réalisé après la découverte d'une anomalie sur la cuve de l'EPR.

Décidément, l'EPR de Flamanville a du plomb dans l'aile. Vingt irrégularités ont été détectées sur des pièces destinées au futur EPR de Flamanville, et qui sont actuellement en construction à l'usine du Creusot d'Areva. Un audit commandé par l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) après la découverte d'une anomalie sur la cuve de l'EPR.

Ces anomalies sont "toujours en cours d'instruction",  explique Julien Collet, directeur général adjoint de l'ASN. "L'EPR n'est pas en service donc ne présente pas de risque", ajoute-t-il.

L'audit doit durer encore plusieurs mois. L'EPR de Flamanville doit normalement entrer en fonction fin 2018, avec 6 ans de retard, et va coûter 10,5 milliards d'euros, au lieu des 3 milliards du devis initial.

Partager sur :