Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Avoir 20 ans en 2021

20 ans en période de Covid : Célia Le Sauce devient esthéticienne à Mont de Marsan

-
Par , France Bleu Gascogne

Journée spéciale sur France Bleu Gascogne : les jeunes de 20 ans ont la parole au sujet de ce qu’ils vivent en cette période d’épidémie. Célia est montoise. Elle s’est lancée dans entrepreneuriat, alors que la France sortait du premier confinement. Témoignage.

Célia Le Sauce, esthéticienne dans les Landes
Célia Le Sauce, esthéticienne dans les Landes - Célia Le Sauce

Printemps 2020, la France est confinée. Mais Célia Le Sauce, jeune montoise, continue de réfléchir à son projet professionnel. Avant de devenir sa propre patronne en tant qu’esthéticienne à domicile, Célia a travaillé pendant 1 an et demi dans un fast-food. Après cette expérience, elle s’est retrouvée au chômage, et au cours de cette période, elle s’est formée à son futur métier. Elle comptait lancer son entreprise début mars 2020, mais l’épidémie en a décidé autrement : c’est le début du confinement. A 20 ans, elle voit la situation autrement.

Cette épidémie, je ne pensais pas que c’était vrai. 

Célia Le sauce imaginait que cela durerait quelques semaines. « Je ne pensais pas que c’était réel. » Au final, le confinement lui a permis de mieux se préparer à son métier, à peaufiner davantage son projet. Elle s’est lancée dans ce contexte, parce qu’elle était prête pour son activité. 

Interview de Célia Sauce dans la Nouvelle Eco, à écouter ici.

Le futur ne lui fait pas peur 

La vision du monde entre sa génération et celle de ses parents, est différente concernant le travail. Dans son entourage, dans sa famille, elle entendait souvent : « Si tu veux travailler et gagner ta vie, il faut que tu te trouves un CDI, un 35 heures, et là, tu peux commencer à faire ta vie ». Célia explique que pour sa génération il est plus facile de se lancer dans l’entreprenariat, « grâce aux réseaux sociaux qui font 90% de nos pubs ».
Le futur ne lui pas spécialement peur, pour son métier. Célia n’a pas de loyer à payer pour son activité, vu qu’elle intervient à domicile : si elle ne se déplace pas, elle n’a rien à payer. Célia y croit toujours, malgré le contexte épidémique, malgré les incertitudes. Alors que certains ne peuvent exercer leur activité, que d’autres sont au chômage, elle a toujours l’espoir, grâce à sa « volonté ».

Période difficile, mais sa génération reste optimiste 

En cette période Covid, elle vient chez les clientes, dans un rayon de 20 kms autour de Mont de Marsan, pour différents soins à domicile, avec des produits bio et naturels. Elle les rassure, les prévient au sujet de son organisation : gel, masques bien entendu, changement de serviettes entre chaque cliente évidemment. Elle fait très attention aux gestes barrières et aux restrictions sanitaires.
L’activité du mois de décembre a été bonne pour Célia. Mais janvier, qui reste un mois calme habituellement, n’est pas très bon. Elle sait aussi que la situation économique n’est pas excellente. Dans son entourage, certains ont perdu leur emploi, « donc, il y a beaucoup moins de personnes qui peuvent se faire plaisir, s’offrir un soin ou un massage. » Célia Le Sauce reste optimiste. 

La Chronique Eco sur France Bleu Gascogne, c’est du lundi au vendredi à 7h15.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess