Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

20 % de HLM : le quota de l'absurde à Seloncourt

mardi 28 novembre 2017 à 18:57 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

Dans un Pays de Montbéliard à 23 % de logements sociaux, Seloncourt est la seule commune (de plus de 3500 habitants) dans le Doubs à ne pas franchir le cap obligatoire des 20 %. Dans un secteur dit "détendu", faut-il sanctionner la 4ème ville de l'agglo ?

Le programme des Ombelles à Seloncourt : 35 logement dont au moins 7 logements publics.
Le programme des Ombelles à Seloncourt : 35 logement dont au moins 7 logements publics. © Radio France - Christophe Beck

Seloncourt, France

Daniel Buchwalder, le maire de Seloncourt, nous présente une vue aérienne de sa commune. Au sud, un bois, au nord, les pâtures et ailleurs l'épais tissu urbain. Ou trouver l'espace pour les 200 logements publics qui manquent pour atteindre le fameux quota réglementaire de 20 % ? D'autant que Seloncourt a toujours fait le choix de la plus grande mixité de ses logements HLM, disséminés par petites touches dans tous les quartiers, en évitant le phénomène de concentration qui pose soucis.

A Seloncourt, le taux de logements publics est de 13%

Aujourd'hui, avec près de 350 logements publics, Seloncourt affiche péniblement un taux de 13 %. Du coup, la commune a été épinglée l'an dernier par le préfet qui lui a infligé une amende d'un peu plus de 51 000 €. La sanction a été suspendue par la suite, pour saluer les engagements de la commune. Dans les deux prochaines années, 69 logements publics sont programmés dans trois opérations : les Ombelles, rue Viette et au parc de Cosses.

Daniel Buchwalder et son premier adjoint à l'urbanisme Michel Ganzer dénoncent un quota absurde. On pousse à la construction de logements publics à Seloncourt, alors qu'avec 14 200 logements publics, l'agglomération de Montbéliard affiche un taux global de 23 % de HLM, dans un marché dit "détendu" où l'offre est supérieure à la demande. "Ce que l'on va construire à Seloncourt va fragiliser d'autres programmes plus anciens, ailleurs dans l'agglomération".

L'un des trois principaux bailleurs a d'ailleurs refusé d'engager un programme de construction, alors qu'il possède un terrain de 25 ares sur la commune, justement pour ne pas introduire une concurrence locale.

Des constructions à Seloncourt, des démolitions ailleurs

"On nous demande de construire alors que dans le quartier voisin des Champs Montants à Audincourt, on a démoli 400 logements". Sur l'ensemble de l'agglomération, ce sont 2000 logements qui ont été détruits avec le premier programme ANRU depuis dix ans. Un rythme qui devrait se poursuivre, si les bailleurs en ont encore les moyens dans les années qui viennent.

La question du logement public dans le Pays de Montbéliard est moins une affaire de quotas que d'attractivité. Les bailleurs cherchent à conquérir un nouveau public qui contribuera à diversifier la population. Il faut savoir qu'en France, deux foyers sur trois rentrent dans les critères du logement social alors que seulement un quart y habite.