Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Un millier de manifestants contre le chômage et la précarité à Bordeaux

-
Par , , France Bleu Gironde

A Bordeaux, un millier de personnes ont manifesté ce samedi, pour protester contre le chômage et la précarité. Le rassemblement, parti de la place de la Victoire, avait notamment été lancé par le mouvement Agir contre le chômage. Il s'est achevé près de la place de la Bourse.

Plusieurs centaines de manifestants contre le chômage et la précarité à Bordeaux, le 5 décembre 2020
Plusieurs centaines de manifestants contre le chômage et la précarité à Bordeaux, le 5 décembre 2020 © Radio France - Stéphane Hitscock

La pluie ne les a pas empêchés de venir. A Bordeaux, un millier de manifestants ont défilé dans les rues ce 5 décembre pour protester contre le chômage et la précarité. Un rassemblement à l'initiative du mouvement Agir contre le chômage, de syndicats et de partis politiques. Les participants ont notamment revendiqué une semaine de travail à 32 heures ainsi qu'un revenu minimum inconditionnel à hauteur du SMIC. 

Les manifestants, qui ont terminé leur rassemblement place de la Bourse vers 16h30, ont été empêchés d'y accéder par des CRS. De leur côté, les commerçants se disent rassurés par la tenue du rassemblement, qui s'est déroulé sans débordements. Deux personnes ont cependant été interpellées. 

Le cortège, arrivé près de la place de la Bourse, est empêché d'y accéder par les forces de l'ordre. Bordeaux, le 5 décembre 2020
Le cortège, arrivé près de la place de la Bourse, est empêché d'y accéder par les forces de l'ordre. Bordeaux, le 5 décembre 2020 © Radio France - Stéphane Hitscock

Le cortège est notamment passé par le cours Victor Hugo, interdit aux rassemblements ce samedi. Après les débordements de la manifestation contre la loi de sécurité globale du 28 novembre, la préfète de la Gironde Fabienne Buccio avait pris un arrêté pour interdire les rassemblements dans une partie de l'hypercentre de Bordeaux. La police a d'ailleurs bloqué l'accès à la place Pey Berland et à la Porte Cailhau. 

Les forces de l'ordre bloquent l'accès à la Porte Cailhau aux manifestants contre la précarité et le chômage. Bordeaux, le 5 décembre 2020
Les forces de l'ordre bloquent l'accès à la Porte Cailhau aux manifestants contre la précarité et le chômage. Bordeaux, le 5 décembre 2020 © Radio France - Stéphane Hitscock
La manifestation contre la précarité et le chômage, cours Victor Hugo, à Bordeaux, le 5 décembre 2020
La manifestation contre la précarité et le chômage, cours Victor Hugo, à Bordeaux, le 5 décembre 2020 © Radio France - Stéphane Hitscock
La police bloque l'accès à la place Pey Berland pendant la manifestation contre le chômage et la précarité à Bordeaux, le 5 décembre 2020
La police bloque l'accès à la place Pey Berland pendant la manifestation contre le chômage et la précarité à Bordeaux, le 5 décembre 2020 © Radio France - Stéphane Hitscock
Les manifestants contre la précarité et le chômage se sont donné rendez-vous à 15h, place de la Victoire à Bordeaux
Les manifestants contre la précarité et le chômage se sont donné rendez-vous à 15h, place de la Victoire à Bordeaux © Radio France - Stéphane Hitscock

Toujours à Bordeaux, une autre manifestation d'une petite centaine de personnes contre la loi de sécurité globale, essentiellement des gilets jaunes, a eu lieu à 14h place de la Bourse. Ils ont finalement rejoint le cortège de la manifestation contre la précarité et le chômage.  

300 personnes avaient déjà manifesté la veille contre le projet de loi sécurité globale à Bordeaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess