Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

200 manifestants devant l'hôpital de Valence contre le plan de retour à l'équilibre

Ils étaient 200 jeudi après-midi devant l'hôpital de Valence. Des soignants, des syndicalistes, des gilets jaunes. Tous révoltés par la suppression de cinquante postes et de trente lits.

Le plan de retour à l'équilibre de l'hôpital de Valence contesté à nouveau par une manifestation
Le plan de retour à l'équilibre de l'hôpital de Valence contesté à nouveau par une manifestation © Radio France - Nathalie Rodrigues

Valence, France

Ils étaient environ 200 manifestants jeudi devant l'hôpital de Valence.  Infirmières, aide-soignants, médecins, usagers, ainsi que quelques gilets jaunes. Tous protestent contre le plan de retour à l'équilibre. Il prévoit, entre autres mesures, la suppression de cinquante postes de soignants et de trente lits d'hospitalisation.

L'écrémage a déjà commencé 

En réalité, ce plan a déjà débuté il y a quelques jours, et les conséquences se font déjà sentir. Des fiches "événement indésirables" sont remontées à la direction, d'après Fabrice Vinson, secrétaire du syndicat Force Ouvrière. 

Les aide-soignantes ont eu un afflux de patients, et au niveau de la prise en charge elles étaient complètement débordées."

Dans la manifestation devant l'hôpital de Valence ce jeudi

Des situations critiques à gérer

Le syndicaliste assure qu'il y a parfois un seul aide-soignant la nuit pour gérer deux ou trois services, soit une soixantaine de patients.  Les 30 lits supprimés le sont essentiellement en chirurgie. Le service des urgences où Christophe est infirmier depuis onze ans s'en servait comme appoint et y envoyait des patients.

La semaine dernière, vous avez des patients qui ont dormi dans des lits, dans les couloirs du service."

Tous les drapeaux de syndicats se mêlent dans la manifestation : CGT, FO, Sud, CFDT. Au milieu, des usagers signent la pétition. C'est avant tout eux qui ont besoin de l'hôpital de Valence. 

La structure doit combler un déficit de huit millions d'euros.

Choix de la station

France Bleu