Économie – Social

2015 : encore une année noire pour l'économie du Cher

Par Michel Benoît, France Bleu Berry mardi 12 janvier 2016 à 19:24

les juges du tribunal de commerce de Bourges
les juges du tribunal de commerce de Bourges © Radio France - Michel Benoit

L’augmentation du chômage le laissait supposer… les statistiques du tribunal de commerce de Bourges le confirment : 2015 aura été marqué par une hausse des liquidations judiciaires. 600 salariés ont été concernés.

2015 aura été une sale année sur le plan économique dans le Cher. Le nombre de liquidations judiciaires est en augmentation de 19 % par rapport à 2014. 600 salariés ont été concernés par des procédures collectives (elles augmentent de 16 %). Tous les indicateurs sont au rouge. Les premières concernées sont les entreprises du bâtiment (un millier d'emplois perdus encore en 2015). Patrick Le Seyec, président du tribunal de commerce de Bourges a profité de l'audience solennelle de rentrée pour dénoncer la concurrence sauvage des pays de l’Est dans ce domaine d'activité.

Le président du tribunal de commerce de Bourges, Patrick Le Seyec - Radio France
Le président du tribunal de commerce de Bourges, Patrick Le Seyec © Radio France - Michel Benoit

22 liquidations judiciaires de plus dans le département l’année dernière, 34 procédures collectives supplémentaires, les statistiques ne sont guère réjouissantes. Les dégâts pourraient être plus limités si les entreprises jouaient davantage le jeu de la prévention. Patrick Le Seyec regrette qu'elles ne se présentent devant le tribunal que lorsqu'elles sont convoquées suite à leur situation financière compliquée. Il est alors souvent trop tard. D’autant que le *code du travail n'est pas adapté, _assène** Patrick Le Seyec_* qui regrette que le législateur ne se préoccupe pas de cette question pourtant essentielle : il faut selon le président du tribunal de commerce de Bourges diminuer les délais légaux des procédure lorsqu'une entreprise est en difficulté, surtout si elle doit licencier du personnel pour se redresser. Pas sûr que les syndicats soient d'accord avec lui !

2016 verra cependant une mesure favorable aux entrepreneurs : leur résidence principale ne pourra plus être saisie en cas de difficulté de leur entreprise.

La nouvelle année qui verra entrer en vigueur la réforme des tribunaux de commerce et la délocalisation vers les  tribunaux les plus importants des dossiers impliquant des entreprises de plus de 250 salariés ou réalisant un chiffre d'affaires important. Une réforme vécue par les juges de Bourges comme une *véritable_** vexation_*.