Économie – Social

2016, une belle année pour le Palais des Congrès de Dijon

Par Victoria Koussa, France Bleu Bourgogne mardi 17 janvier 2017 à 13:19

Le palais des Congrès de Dijon
Le palais des Congrès de Dijon - Palais des Congrès

Deux cents dix manifestations, et des millions d'euros de retombées économiques pour la cité des Ducs, c'est le bilan positif de l'année pour le Palais des Congrès et son parc des expositions.

Une année record. Le Palais des Congrès et son parc des expositions ont reçu le plus de visiteurs, de congressistes, de manifestations cette année que n'importe quelle autre depuis l'ouverture, en 1997. De bons chiffres pour fêter les 20 ans de sa présence au cœur de la Bourgogne, à Dijon.

Des retombées économiques pour toute l'agglomération

Avec ses 210 manifestations et ses 72 210 journées congressistes, le Palais des Congrès de Dijon s'est très bien porté cette année. Sans compter les visites dans son parc des expositions, avec la venue de 350 000 visiteurs en 2016.

Un cercle vertueux pour l'agglomération dijonnaise, ses 66 hôtels, son réseau de tramway, ses restaurants. En témoigne les 17 millions 630 179 euros de retombées économiques, c'est presque deux fois plus qu'en 2015 (9 millions 572 000 euros). Le Palais des Congrès affirme partager le gâteau avec les collectivités territoriales, "alors que notre financement est privé, que nous ne recevons aucune aide publique pour le financement de notre palais", insiste la direction.

Les atouts de la région

C'est surtout l'art de vivre bourguignon qui attire les congressistes, d'après Jean Battault, le directeur du Palais des Congrès. "Ça inclut la gastronomie, l'architecture historique avec nos musées (...) et comme le Bourguignon, et notamment l'équipe du Palais, est particulièrement accueillant, il règne une atmosphère agréable", affirme-t-il. Aussi, certains congressistes viennent souvent avec leur famille, ce qui multiplie aussi la consommation.

La localisation est aussi très importante pour le Palais. En effet, il est à la fois à 8 minutes en tramway de la gare de Dijon, et tout près du centre-ville pour permettre aux exposants et visiteurs de séjourner dans les hôtels et de consommer dans les restaurants dijonnais. Tous ces facteurs attirent déjà 125 manifestations confirmées - dont une vingtaine de congrès - cette année 2017.

Une bonne année pour tout le Nord-Est

Mais ces chiffres positifs sont à nuancer avec la bonne tendance générale du Grand Est. Déjà, 2016 était l'année de l'Est décidée par les congressistes. En effet, ils alternent entre les différents axes, année après année, Ouest-Est, Nord-Sud. A Nancy par exemple, autre ville du Grand Est, à 2h30 de train de Dijon, il y a aussi un Palais des Congrès et un parc des expositions. Cette année 2016, ils ont enregistré 108 000 journées congressistes, contre 72 210 à Dijon. Au niveau des retombées économiques, les deux villes sont égales avec plus de 17 millions d'euros. A Nancy, des chiffres étayent ces retombées : 18 800 nuitées enregistrées dans ses hôtels et 255 emplois induits grâce aux différents congrès.

En revanche, les Palais des Congrès de France feront sûrement moins bien en 2017. D'après la direction de celui de Dijon, les congressistes sont plus frileux lors des années d'élection présidentielle.