Économie – Social

2017, année de tous les records pour les escales de paquebots à Cherbourg

Par Frédérick Thiébot, France Bleu Cotentin lundi 16 janvier 2017 à 16:45 Mis à jour le lundi 16 janvier 2017 à 16:57

Le Queen Mary 2 à Cherbourg le 14 avril 2004
Le Queen Mary 2 à Cherbourg le 14 avril 2004 © Maxppp - Jean Yves DESFOUX

Plus de 55 000 croisiéristes passeront par le port de Cherbourg lors d'au moins 32 escales au cours de l'année 2017.

Après une année 2016 qui a vu pour la première la barre des 50 000 croisiéristes dépassée(51 963 précisément) sur le port du Nord Cotentin grâce à 26 escales de paquebots, cette année 2017 sera encore plus importante en terme de fréquentation puisqu'il y aura au moins 32 escales soit au minimum 55.000 passagers en transit sur le port de Cherbourg.

On reverra encore des bateaux de légende comme le Queen Mary 2 le 23 juin prochain. Il embarquera 2.500 passagers au départ de Cherbourg dans le cadre de l'opération "The Bridge". Il s'agit d'une course transatlantique entre Saint-Nazaire et New-York qui opposera le paquebot de la Cunard à des voiliers de course.

Un autre paquebot emblématique de la Cunard, le Queen Victoria viendra lui à deux reprises.

4.7 millions d'euros de retombées économiques

Des escales qui sont une manne financière pour Cherbourg et plus généralement le Cotentin puisqu'une étude du Comité Régional du Tourisme montre que chaque passager a dépensé l'an dernier en moyenne 94 euros lors d'une escale. C'est cinq euros de plus qu'en 2011. Et les croisiéristes qui restent uniquement à Cherbourg lors d'une escale dépensent en moyenne 26 euros dans les commerces de la ville. Au total, les croisières ont rapporté 4 ,7 millions d'euros en 2016.

Les "Demoiselles de Cherbourg", les anciennes passrelles de la gare maritime remplacées en 2018 - Maxppp
Les "Demoiselles de Cherbourg", les anciennes passrelles de la gare maritime remplacées en 2018 © Maxppp - JY DESFOUX

Une nouvelle passerelle en 2018

Autre bonne nouvelle pour le port de Cherbourg, une nouvelle passerelle va être mise en service dans un an pour permettre aux passagers des paquebots d'accéder directement à la mythique salle des bagages de la gare maritime transatlantique.

Elle remplacera les deux passerelles historiques, les célèbres "Demoiselles de Chebourg" devenues vétustes mais qui seront quant à elles conservées comme élément du patrimoine de la Cité de la Mer. Un investissement de 1.6 millions d'euros avec une participation de 350 000 euros de Cherbourg-en-Cotentin. Un ouvrage qui sera réalisé par PNA, Ports Normands Associés. Trois cabinets sont en compétition pour réaliser cet ouvrage dont la construction devrait débuter avant l'été.