Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

2018 : une bonne année pour le marché de l'immobilier en Haute-Vienne

-
Par , France Bleu Limousin

Des ventes qui progressent et des prix qui restent stables, 2018 a été une bonne année pour le marché de l'immobilier en Haute Vienne où le bilan vient d'être présenté. Les professionnels affichent globalement le sourire même s'il y a un petit bémol notamment pour la construction du neuf.

Les actes de vente des locaux d'habitation progressent de 4 % en Haute-Vienne pour l'année 2018 (photo illustration)
Les actes de vente des locaux d'habitation progressent de 4 % en Haute-Vienne pour l'année 2018 (photo illustration) © Maxppp - Alexandre Marchi

Haute-Vienne, France

L'observatoire de l'immobilier en Haute-Vienne a présenté ce mardi son bilan de l'année 2018 et globalement les professionnels du secteur sont plutôt satisfaits. 8 221 actes de vente d'habitations ont été conclus soit une progression de 4 % et pour les maisons individuelles on constate une hausse des ventes de 2 %. Les prix eux restent stables : un appartement de type T2 par exemple se négocie en moyenne à 53 000 euros et 70 000 euros pour un T3. Une embellie constatée aussi dans les locations puisque 2018 a été une année record avec beaucoup moins de logements vacants et des propriétaires qui ont fait des efforts de rénovation.

L'ancien se porte mieux que le neuf 

Le nombre de ventes dans l'ancien a aussi progressé de 3 % mais avec des disparités. Les maisons se vendent beaucoup mieux dans les première et deuxième couronnes de Limoges qu'à la campagne où là "Il y a beaucoup de maisons qui restent à vendre et c'est surtout l'acquéreur qui fixe le prix" explique Dominique Renaudie le président de l'Observatoire de l'immobilier en Haute-Vienne. En revanche les professionnels du secteur constatent une baisse dans le neuf surtout en ce début d'année 2019 où le nombre de constructions se ralentit. "La refonte du prêt à taux zéro et la suppression de l'APL accession pour les foyers modestes en sont en partie responsables" explique t-on dans la profession.

Limoges, bien placée dans les palmarès, attire les promoteurs

Visiblement la ville de Limoges commence à faire revenir les investisseurs "On les voit dans nos agences à la recherche de terrains" explique Dominique Renaudie et une partie de l'explication vient des différentes enquêtes nationales où Limoges figure toujours en bonne position dans les villes où il fait bon vivre ... où il faut prendre sa retraite ou encore où il faut étudier... "Pour le projet de l'ancienne caserne Marceau on a vu arriver plusieurs promoteurs  qui se sont montrés interessés" reconnait notamment Catherine Mauguien-Sicard l'adjointe au maire de Limoges. Enfin concernant les locaux commerciaux, l'année 2018 a été difficile pour les centres commerciaux en raison des mouvements sociaux mais pour 2019, on observe un nouveau souffle pour les commerces de proximité en centre ville de Limoges même si les loyers commerciaux restent relativement chers.