Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

2200 suppressions de postes chez PSA, et 1300 embauches, les syndicats mitigés dans les Hauts-de-France

mardi 9 janvier 2018 à 19:01 Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord

Le groupe automobile PSA qui emploie 7500 salariés sur trois sites dans le Nord et le Pas de Calais va supprimer 2200 postes dont 1300 avec les ruptures conventionnelles collectives. En contrepartie le constructeur va embaucher plus de 1300 CDI et 2000 jeunes en alternance.

L'usine Sevelnord d'Hordain
L'usine Sevelnord d'Hordain © Maxppp - Didier Crasnault, la Voix du Nord

Trith-Saint-Léger, France, Hordain, Douvrin

Après Pimkie, PSA est la deuxième entreprise à négocier des ruptures conventionnelles collectives (RCC) issues des ordonnances Travail. 

Aujourd'hui la direction annonce 2200 suppressions de postes dont 1300 avec ces RCC, en contrepartie le constructeur automobile prévoit plus de 1300 embauches en CDI et 2000 en alternance pour des jeunes.

On devrait savoir le 19 janvier quels sites sont impactés dans la région qui compte trois usines et 7.500 salariés à Douvrin, Hordain et Trith Saint Léger. C'est lors de cette journée que les syndicats devront valider ou non ces RCC.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Pour Bruno Michaux délégué FO chez Sevelnord à Hordain, ces annonces sont plutôt satisfaisantes,  car il s'agit de départs volontaires et non de licenciements, des départs avec des bonnes contreparties selon lui et l'annonce des embauches est une très bonne nouvelle pour lui

autant d'embauches en 2018 je connais pas beaucoup d'entreprises qui peuvent le faire, c'est déjà une bonne chose, et on fera beaucoup d'heureux

Mais du côté de la CGT Cédric Brun délégué chez PSA à Trith Saint Léger n'a pas du tout le même discours, pour lui impossible de signer cet accord qui n'est autre pour lui qu'un plan social déguisé qui s'ajoute aux 2500 suppressions de postes en 5 ans dans le groupe. Intolérable pour le syndicaliste qui rappelle la bonne santé financière du constructeur automobile   

PSA ne s'est jamais porté aussi bien, les ventes ont explosé, on va atteindre des bénéfices recors, plusieurs milliards cette année, c'est incompréhensible

En revanche les deux syndicats dénoncent le manque d'embauche à la production seulement 400 sur 1300, insuffisant car les chaines tournent parfois avec la moitié du personnel en intérim. Selon la CGT ces RCC vont permettre à PSA de se séparer des CDI pour embaucher des intérimaires, une précarisation intolérable pour Cédric Brun

Intérimaire c'est pas un métier, ça ne peut pas durer des années, ce qu'on veut ce sont des salariés qui peuvent faire des crédits, construire leur vie

Cédric Brun dénonce la précarisation des chaines de production