Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements désormais en vigilance orange
Économie – Social DOSSIER : La mobilisation des forains au Mans

24 Heures Motos : les forains en embuscade au Mans

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Ils avaient promis de bloquer les 24 Heures Motos au Mans si aucune solution n'était trouvée pour la fête foraine : les forains affirment qu'ils vont bloquer le circuit Bugatti samedi et dimanche, sans réponse de la ville d'ici vendredi midi.

Norman Bruch, leader des forains, avait prévenu début avril qu'il comptait bloquer les 24 Heures Moto si aucune solution pour la fête foraine n'était trouvée (photo d'archives)
Norman Bruch, leader des forains, avait prévenu début avril qu'il comptait bloquer les 24 Heures Moto si aucune solution pour la fête foraine n'était trouvée (photo d'archives) © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Le Mans, France

Norman Bruch, leader de la contestation des forains, l'avait annoncé lors d'une conférence de presse début avril : "on bloquera le circuit Bugatti au Mans lors des 24 Heures Motos", avait-il lancé, entouré d'une cinquantaine de forains. A moins de 48 heures du début de la course, cette menace pourrait être mise à exécution. La mairie du Mans maintient sa proposition d'organiser la prochaine fête foraine dans la zone du Panorama réaménagée, refusant qu'elle revienne aux Quinconces. Les forains, eux, réclament toujours une solution alternative dans le centre-ville.

Une centaine de camions de forains autour du circuit ?

"On ne demande pas à M. Le Foll de nous recevoir mais au moins de nous répondre pour se mettre autour de la table pour discuter de solutions intermédiaires", lance Norman Bruch. Actuellement présent à Tours en amont de la fête foraine de la semaine prochaine, avec environ 200 forains, il assure que certains sont prêts à venir au Mans. 

"On a prévenu la préfecture ce jeudi : si on n'a pas de nouvelles de la mairie d'ici vendredi midi, on ira faire un tour avec une soixantaine de camions samedi vers le circuit", indique le leader de la contestation. De son côté, Anthony Lereteux, forain au Mans, précise qu'une quarantaine de camions déjà présents au Mans ou à la Foire du Trône à Paris pourrait être également se joindre au blocage

Au total, c'est donc une centaine de camions de forains qui pourraient bloquer les accès au circuit. Reste à savoir si l'annonce sera suivie d'effet. Ils avaient été 500 à bloquer la ville le 25 mars dernier, mais quand des renforts avaient été annoncés les jours suivants, la mobilisation s'était en réalité essoufflée, avec la fin des blocages et manifestations en centre-ville. 

Les teams engagés pour les 24 Heures Moto sont de leur côté dans l'attente. Début avril, Damien Saulnier, le manager des sarthois de la Suzuki Junior Team gardait un œil sur leurs potentielles actions : "si les forains viennent au circuit, ça pourrait être un gros souci pour l'épreuve, le monde de la moto et l'image des 24 Heures".